Définition : Qu’est ce que le Capital Investissement ?

Le Capital Investissement est une forme d’investissement dans les entreprises non cotées. Aussi appelé Private Equity, ce type d’opération consiste à prendre des participations dans une société (acheter des actions ou titres de l’entreprise) afin de l’aider dans sa phase de démarrage, de développement ou de cession et transmission.

Le Capital Investissement est très important dans l’économie française. Il permet de soutenir les entrepreneurs en leur apportant des capitaux privés. Cela permet ainsi de favoriser la croissance d’entreprise et donc l’emploi.

capital investissement

Les investisseurs, aussi appelés apporteurs, investissent leurs propres fonds dans l’entreprise et sans garanties. Ils espèrent ainsi dégager une plue-value à la sortie. Ce type de participation peut permettre une participation stratégique. Par exemple, l’apport d’une expertise, d’un réseau ou d’outils par l’investisseur. Cependant, cela est souvent réservé aux principaux apporteurs du projet.

Une entreprise a une cycle de vie :

  • Le capital risque ;
  • Le capital développement ;
  • Le capital transmission ;
  • Le capital retournement.

A chaque phase de vie de la société, elle aura besoin de capitaux.

Le capital risque

Le capital risque concerne les jeunes entreprises innovantes, lors de leur création. Les fondateurs ont besoin de capitaux pour la création de l’entreprise (capital amorçage ou seed money) ou aider au développement du premier produit (capital création).

Le capital développement

Lorsque l’entreprise commence à se développer et atteint une certaine stabilité, le but du capital développement est d’investir dans une entreprise qui souhaite consolider ses finances pour passer à l’étape suivante : la création d’un nouveau produit, une croissance externe etc.

Le capital transmission

Le capital transmission figure parmi les premiers types de Capital Investissement. Il s’agit simplement d’acquérir la société par le biais d’une cession ou d’un rachat. Les dirigeants peuvent racheter l’entreprise, mais également des investisseurs externes. Dans ce dernier cas, ils le font souvent par effet de levier avec un endettement bancaire. Ce sont les bénéfices de l’entreprise qui viennent financer les mensualités de l’emprunt. On parle de LBO ou Leverage Buy-Out en anglais.

Le capital retournement ou restructuration

Lorsque l’entreprise rencontre des difficultés économiques, il peut être nécessaire de faire une restructuration. Les investisseurs financent des fonds propres pour faire repartir l’activité de l’entreprise.

Le Capital Investissement est-il intéressant ?

Les PME et ETI françaises offrent d’excellentes perspectives et opportunités d’investissement. En revanche, il faut être conscient du risque et donc, réaliser une allocation de son patrimoine cohérente avec l’horizon de placement et son profil de risque.

Les performances du Capital Investissement

Un des atouts majeurs du Capital Investissement est sa performance. Sur les 10 dernières années, les rendements espérés sont bien supérieurs à l’immobilier ou à la bourse (CAC40).

capital investissement resultats

La performance globale du Capital Investissement français atteint 6,3% en moyenne par an sur les 10 dernières années et 10,8% par an les 15 années passées.

Des investissements décorrélés des marchés financiers

Lorsque votre patrimoine commence à devenir conséquent, ce type d’actif est judicieux. Il vous permettra de diversifier votre patrimoine avec de nouveaux placements.

Le Capital Investissement n’est pas sujet à des perturbations dans sa valorisation, du au marchés financiers et boursiers.

Une multitude de produits financiers

Le Capital Investissement offre un nombre très important de supports : nombreuses industries, secteurs géographiques, tailles d’entreprises etc. Avec des besoins de financement différents, comme nous avons pu le voir précédemment.

L’investisseur pourra donc composer un portefeuille d’actions non cotées sur mesure, en cohérence avec son profil.

Attention toutefois à bien sélectionner les entreprises ou les fonds.

Comment investir dans le Capital Investissement ?

L’achat de titres vifs

Il est possible d’entrer au capital d’une entreprise en direct. Vous devrez, bien évidemment, faire très attention à la sélection de l’entreprise. Car ce type d’acquisition va vous demander un ticket d’entrée élevé.

L’achat par le biais de fonds

De nombreux acteurs sur le marché du Capital Investissement proposent des fonds d’entreprises non cotées. Cela vous permet de déléguer la recherche et la gestion des entreprises. En plus de cela, certains acteurs aident même les entreprises pour mieux se développer en leur ouvrant leur carnet d’adresses par exemple.

Un autre avantage important est le fait d’être investi sur un nombre important de sociétés. Cela vous permet de diversifier le risque et de ne pas mettre tous vos oeufs dans le même panier !

Une fiscalité avantageuse

En achetant des parts de sociétés en Capital Investissement, l’investisseur a la possibilité de défiscaliser 18% de son investissement sous forme de réduction d’impôt sur son IR.

Pour cela, la structure doit employer moins de 250 personnes et réaliser un chiffre d’affaires de moins de 50 millions d’euros par an.

Pour les investissements en Corse, vous pourrez profiter d’une majoration de la réduction, à 25%. Et pour les investissements en outre-mer, c’est 38% de réduction d’impôts.

Cette réduction entre dans le plafonnement des niches fiscales, soit 10 000€ pour les investissements en métropole et 18 000€ (8 000€ supplémentaires) pour les investissements DOM-TOM.

Quelles sont les conditions de sortie d’un Capital Investissement ?

Les investisseurs ont pour objectif d’obtenir, à terme, une rémunération pour le capital qu’ils ont apporté dans l’entreprise. Selon le risque pris, les investisseurs peuvent gagner beaucoup d’argent comme ils peuvent tout perdre… Je vous liste ci-dessous les différentes modalités de sortie d’une entreprise qui permettra à l’investisseur de constater une plus-value (ou éventuellement une moins-value !).

  • L’introduction en bourse : l’entreprise fait appel à l’épargne public pour se financer. Les investisseurs en bourse rachète les parts des investisseurs du Capital Investissement ;
  • Cession à une entreprise : L’entreprise est rachetée par un concurrent ou par une autre société ;
  • Cession au dirigeant ou à l’équipe de management : l’entreprise est rachetée en interne ;
  • Le dépôt de bilan : l’entreprise dépose de bilan. Les investisseurs constateront très probablement une perte.

Mon aide pour investir dans le Capital Investissement

Je travaille avec des partenaires triés sur le volet et qui détiennent un très bon historique. Dans le cadre d’un accompagnement sur-mesure et sur le long-terme avec mes clients, je détermine l’allocation correspondante et valide la cohérence de cet investissement avec leur profil. Enfin, je sélectionne les fonds de Capital Investissement, les aide lors de la souscription et réalise un suivi régulier de leur portefeuille.

Contactez-moi si vous recherchez un accompagnement qualitatif pour ce type d’investissement.

 

Plus d’informations :


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :