Demandez un rendez-vous sur mesure avec Cyrille

30 minutes par téléphone pour définir sa stratégie patrimoniale avec un expert

Le FIP Corse est un FIP (Fonds d’Investissement de Proximité) investi dans les PME Corses.

Il présente l’avantage de pourvoir défiscaliser son impôt sur le revenu. Cependant, cela ne doit pas vous faire oublier les risques de ce type de placement.

La fiscalité d’un FIP Corse est plus avantageuse que celle d’un FIP classique. Le FIP Corse a été instauré avec la Loi de Finance de 2007.

Cet effort fiscal plus important fait par l’Etat se justifie par le souhait de développer d’avantage l’économie en Corse.

fip corse

Qu’est-ce que le FIP Corse ?

Le FIP Corse est un fonds d’investissement de proximité investi à au moins 70% dans le capital des sociétés Corses non cotées. Il s’agit donc d’un produit de capital investissement.

La performance du fonds est conditionnée par l’expertise du gestionnaire à qui vous confiez votre argent. En effet, c’est lui qui procédera à une sélection rigoureuse des entreprises dans lesquelles il placera votre capital.

Qui peut souscrire à un FIP Corse ?

Toute personne souhaitant épargner dans des FIP Corse doit être résident fiscal français. Les FIP Corse proposent des avantages fiscaux qui permettront d’augmenter la rentabilité du placement. Ce type d’investissement est donc, prioritairement, réservé aux particuliers payant des impôts sur le revenu.

La disponibilité de l’argent placé dans un fonds innovation proximité

Lorsque vous investissez dans un FIP Corse, vous devez vous engager à conserver le placement durant 5 années. En cas de retrait total ou partiel avant 5 ans, l’avantage fiscal sera remis en cause.

Il existe cependant des exceptions pour les cas particuliers comme le décès, l’invalidité, le licenciement etc.

L’avantage fiscal du FIP Corse

Le FIP Corse permet au contribuable de défiscaliser 38% de la valeur investie sous forme de réduction d’impôt sur son impôt sur le revenu.

Les conditions de la réduction d’impôt

Le souscripteur des parts du FIP Corse doit respecter les conditions suivantes pour qu’il puisse bénéficier de la réduction d’impôt sur le revenu :

  • L’investisseur doit conserver ses parts de FIP Corse durant au moins 5 ans à compter de la souscription ;
  • L’investisseur ne doit pas détenir plus de 10% des parts du fonds et plus de 25% des sociétés investies par le fonds (de manière directe ou indirecte)

L’avantage fiscal est défini à l’article L214-31 du Code monétaire et financier.

Vous pouvez également consulter le BOFIP pour plus d’informations sur la défiscalisation du FIP Corse.

Le plafonnement de la réduction d’impôt

La réduction d’impôt est plafonnée à 4 560€ pour un célibataire et 9 120€ pour un couple.

Cela signifie que les versements dans des FIP Corse sont plafonnés à 12 000€ pour un célibataire et 24 000€.

Les niches fiscales

Le FIP Corse entre dans le plafonnement des niches fiscales. Les niches fiscales sont plafonnées à 10 000€ en 2018.

Les plus-values

Lors de la cession du FIP Corse, le contribuable n’est pas imposé sur les plus-values du FIP Corse. Seuls les prélèvements sociaux restent à sa charge.

Quels sont les risques d’un tel fonds ?

Le FIP Corse doit être utilisé comme un placement de diversification. L’épargnant doit donc avoir un patrimoine financier et immobilier relativement bien constitué avant d’investir dans une telle solution.

Je vous conseille d’introduire une portion relativement faible de FIP Corse dans votre patrimoine total.

Bien qu’un FIP Corse soit constitué de plusieurs entreprises, le risque de perte totale ou partiel persiste. Ce risque peut être diminué en achetant régulièrement des FIP Corse chaque année et ainsi mutualiser le risque au travers d’un nombre important d’entreprises.

Les principaux risques du FIP Corse sont les suivants :

  • Le risque de crédit : Les gestionnaires du FIP vont investir dans des produits obligataires, monétaires et diversifiés. Il existe un risque de défaut sur les émetteurs de ces produits financiers ;
  • Le risque de liquidité : Les PME investies par le FIP ne sont pas des titres liquides. Ils sont échangés de gré à gré, ce qui implique une certaine latence lors de la revente des parts de l’entreprise par le FIP Corse. Si le gestionnaire est contraint de revendre rapidement ses parts, il le fera en baisse leur prix, baissant mécaniquement la valeur liquidative du fonds.

 

Plus d’informations :