Face à la profusion de produits financiers et immobiliers, vous vous posez probablement la question de savoir où investir vos liquidités le plus intelligemment possible, malgré votre jeune âge ? Je vous aide dans ce guide à y voir plus clair et découvrir le meilleur investissement adapté à votre situation.

Prenez en compte votre situation avant d’investir

Il existe énormément de produits financiers et immobiliers qui répondent à des besoins et des objectifs propres à chacun. La première chose à faire est donc de savoir d’où vous partez et vers quoi vous souhaitez aller. En fonction de vos moyens, vous pourrez déterminer quel effort vous devez mettre en place pour parvenir à l’objectif recherché.

investir son argent

Quel est votre situation personnelle et professionnelle actuelle ? Répondre à cette question vous permettra de savoir :

  • Votre fiscalité aujourd’hui ;
  • Vos revenus ;
  • Vos dépenses contraintes et non contraintes (comme vos loisirs) ;
  • Votre effort d’épargne ;
  • Votre patrimoine : immobilier, liquidités, produits financiers etc.

Les objectifs de l’épargnant

Maintenant que vous avez déterminé le point de départ, vous devez connaître où vous souhaitez aller. Pour cela, divisez le temps en plusieurs catégories :

  • L’horizon court terme : moins de 5 ans ;
  • L’horizon moyen terme : entre 5 et 15 ans ;
  • L’horizon long-terme : plus de 15 ans.

Cela peut-être, par exemple, un projet d’achat de résidence principale dans 3 ans. Un tour du monde dans 5 ans ou la naissance de votre prochain enfant dans 3 ans ?

Enfin, la retraite sera probablement incertaine pour les plus jeunes d’entre nous. Prenez en compte la constitution d’un patrimoine pour l’âge de votre retraite qui vous permettra de compléter votre maigre retraite. Plus vous vous y prenez tôt et plus cela sera facile !

Généralement, les jeunes épargnant ont comme objectif la constitution de patrimoine et la préparation de la retraite. Éventuellement la défiscalisation. Nous aborderons donc ces thèmes dans cet article.

Le profil de risque

Comment vous sentez-vous face au risque ? Avez vous peur de perdre de l’argent ou cela vous semble nécessaire pour espérer pouvoir faire performer votre patrimoine ?

Pour vous aider, je vous suggère d’essayer de vous placer sur une échelle de risque :

  • Prudent : vous ne voulez prendre aucun risque ;
  • Equilibré : vous acceptez de prendre des risques pour voir votre épargne mieux revalorisée à terme ;
  • Offensif : vous privilégiez le rendement même si le risque est plus important.

Ayez en tête que plus un rendement est risqué et plus son rendement moyen sera important. Cependant, le temps joue en votre faveur. Conserver un actif risqué à condition qu’il soit de qualité et bien diversifié, permet de s’enrichir plus vite sur le long-terme. Plus la période de temps est grande et plus le risque intrinsèque de l’investissement diminue !

Votre patrimoine et votre effort d’épargne

La création et la gestion de patrimoine repose sur deux leviers.

Votre patrimoine actuel et votre effort d’épargne mensuel.

Dans un premier temps, il faudra optimiser votre patrimoine actuel pour qu’il coïncide avec vos objectifs patrimoniaux et votre profil de risque.

Ensuite, il faudra épargner une partie de votre épargne à d’autres placements financiers et immobiliers pour pouvoir atteindre vos objectifs.

Certains produits seront exclusifs au patrimoine, comme c’est le cas du Capital Investissement ou du Private Equity.

D’autres solutions financières ne seront adaptées qu’à l’épargne mensuelle. Comme c’est le cas d’un montage d’investissement immobilier avec un crédit bancaire.

Je suppose donc que, à ce stade, vous connaissez le montant de votre patrimoine et ce que vous pouvez placer tous les mois.

Quelques solutions financières si vous êtes à l’aise avec l’investissement immobilier et le crédit

Si votre objectif est de vous créer un patrimoine ou des revenus complémentaires, l’immobilier est le meilleur produit pour cela. Dans ce cas, vous mobilisez votre épargne mensuelle.

Rien de mieux que d’acheter un bien immobilier sur une durée longue sans apport grâce à votre banque.

Imaginez : vous remboursez une mensualité tous les mois car vous avez acheté un bien sans avoir les fonds requis au préalable. Cependant, vous percevez un loyer tous les mois sur la base de l’investissement en totalité.

C’est ce que l’on appelle l’effet de levier.

En achetant, par exemple, un bien immobilier au prix de 100 000€, vous paierez une mensualité de 500€ et toucherez un loyer de 400€.

En d’autres termes, vous payez “de votre poche”, 100€ tous les mois.

Mais si vous décomposez la mensualité, vous verrez qu’elle est constitué de 100€ d’intérêts et de 400€ de remboursement de capital.

Vous vous enrichissez donc de 400€ tous les mois… En dépensant seulement 100€ !

L’effet de levier crédit est un concept puissant, utilisé par tous les gens qui ont fait fortune.

Je vous présente quelques investissements immobiliers intéressants, selon votre profil.

L’investissement en loi Pinel

Depuis de nombreuses décennies, les investissements en loi de défiscalisation permettent aux contribuables imposés en France d’investir intelligemment leur argent dans l’immobilier.

Ce type de placement est adapté si :

  • Vous payez des impôts ;
  • Avez une capacité d’emprunt ;
  • Souhaitez minimiser le risque locatif ;
  • Avoir un placement immobilier clé en main, qui demande peu de gestion.

L’idée du Pinel est d’acheter un bien neuf, plus cher que l’ancien (of course car neuf !). Pour faciliter l’achat, l’Etat vous accorde jusqu’à 21% de réduction d’impôts sur 12 ans. En contrepartie, vous devez appliquer un loyer réduit à vos locataires.

En achetant plus cher et en louant moins cher, vous n’avez presque aucune fiscalité à la revente (plus-value) et sur les loyers. Tout l’intérêt du Pinel est donc de bénéficier de la réduction d’impôt.

Vous devez donc choisir avec soin le bien, en fonction du montant d’impôt que vous payez.

Attention à cette sélection car c’est elle qui conditionnera la rentabilité de votre bien immobilier. Aujourd’hui j’estime que la grande majorité des biens neufs sont trop chers ! Vous devez donc faire une étude pointilleuse avant de vous engager dans le projet !

 

Acheter un meublé en LMNP

Le Loueur Meublé Non Professionnel est intéressant dans l’ancien. Je ne le conseille pas forcément dans le neuf car il est contraignant et malheureusement trop peu rentable.

Le LMNP est fait pour vous si :

  • Vous n’avez pas peur de gérer tout ou en partie le projet immobilier ;
  • Recherchez une bonne rentabilité ;
  • Très conseillé si vous êtes français non résident fiscal.

Que vous payez ou non des impôts, l’avantage du LMNP est d’avoir une fiscalité faible (voire nulle les premières années). Cela grâce au principe de l’amortissement comptable, disponible sous le régime réel du BIC (Bénéfices Industriels et Commerciaux).

Attention, ce type d’exploitation ne se prête pas à tous les biens. Notamment les grandes surfaces ou les appartements et maisons situés en milieu rural.

Vous pouvez néanmoins proposer des colocations. J’aime beaucoup ce type de location (j’ai moi-même investi dans une colocation). Vous pouvez me contacter si vous recherchez un projet rentable en colocation, je travaille avec plusieurs partenaires proposant des produits clés en main.

La SCPI

Il s’agit de l’un de mes investissements immobiliers préférés.

Un SCPI est une société qui investi dans l’immobilier. Vous êtes propriétaire de parts et en contrepartie, percevez des loyers et revenus de plus-value.

Puisque c’est la société qui gère le parc immobilier, vous n’avez strictement rien à faire.

En plus, vous pouvez emprunter pour acheter ! Vous bénéficiez donc de l’effet de levier crédit.

Les rendements des SCPI sont aujourd’hui entre 4,5% et 6%.

Choisissez avec soin vos SCPI car elles ne se valent pas toutes. Ce n’est d’ailleurs pas les SCPI les plus rentables qui sont les mieux.

Enfin, la fiscalité est importante sur ce type de produit donc prêtez-y attention.

N’hésitez pas à me contacter si vous souhaitez mettre en place une solution financière rentable avec des SCPI.

 

L’assurance-vie : le couteau suisse de la gestion de patrimoine

L’assurance-vie présente de nombreux avantages. Tout d’abord, sa fiscalité est très intéressante lorsque vous placez de l’argent sur une durée supérieure à 8 ans.

SI vous effectuez un retrait avant cette date, la fiscalité sera plus forte mais en aucun cas vos fonds sont bloqués.

Enfin, vous pouvez placer périodiquement de l’argent (votre épargne mensuelle) ou des liquidités importantes d’un coup (votre patrimoine liquide).

Le fonds le plus connu de l’assurance-vie est le fonds euros. Il rémunère aujourd’hui aux alentours de 1,5% net de contributions sociales. C’est faible mais votre argent est garanti.

Mon conseil est plutôt d’investir dans des fonds appelés “Unités de compte”. Il s’agit de fonds gérés par des professionnels. Ils placeront votre argent sur les marchés financiers et en bourse (action, obligation etc.) en espérant faire fructifier convenablement votre argent.

Les rendements sont généralement plus élevés mais votre capital n’est pas garanti.

Les choses importantes à regarder sur votre assurance-vie sont les suivantes :

  • Les frais d’entrée ;
  • Les frais récurrents ;
  • Les frais de sortie ;
  • Les différentes options ;
  • Le nombre et la qualité des fonds référencés.

Ce qui permet à votre épargne de performer sur le long-terme, c’est la gestion assurée par votre conseiller. Préférez un interlocuteur indépendant et professionnel qu’une gestion sous mandat. En effet, il n’est pas rare que les gérants mettent en avant leurs fonds (de mauvaise qualité) par le biais d’une gestion sous mandat.

Une règle importante pour éviter de perdre sur les marchés financiers est de verser son épargne de manière périodique. Vous profiterez ainsi des hausses et des baisses (voire des crises) pour obtenir un prix d’achat moyen.

Enfin, ne vous laissez pas amadouer par des frais d’entrée faible ou inexistants. Ce qui pénalise votre épargne sera surtout les frais récurrents car prélevés chaque année. Par exemple, des frais d’entrée de 5% seront moins douloureux que des frais récurrents de 2% chaque année pendant 10 ans ! (au total 5% contre 20% !).

Le Girardin Industriel

Il s’agit d’un placement très peu connu mais très efficace. Si votre objectif est de baisser votre fiscalité, investir dans du Girardin Industriel vous permettra de gommer tout ou en partie votre impôt.

Je vous conseille de vous tourner vers des partenaires fiables qui garantissent la réduction d’impôts. En effet, nous avons déjà vu dans le passé des partenaires effectuant des montages “bancales”. La réduction d’impôt a été redemandée au investisseurs qui ont donc tout perdu !

Je travaille avec un partenaire de confiance, leader dans le domaine qui est en capacité de garantir la réduction d’impôt.

 

Pour aller plus loin :


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :