Accueil » Investissements » L'assurance-vie » Pourquoi investir dans un produit structuré ? Définition et risques

Pourquoi investir dans un produit structuré ? Définition et risques

Les produits structurés, aussi appelés fonds à formule, sont des instruments financiers émis par des banques ou des assureurs (et qui se retrouvent bien souvent dans les assurances-vie).

Ils peuvent sembler alléchants car ils proposent un rendement attractif et une protection partielle du capital.

Ces solutions sont de plus en plus proposées la clientèle privée « haut de gamme » des banques.

Attention toutefois à bien comprendre comment fonctionne un produit structuré. Je constate malheureusement que cette solution complexe est souvent mal expliquée aux particuliers (les conseillers bancaires ne comprenant pas toujours eux-même comment fonctionne leur produit structuré !). Nombreux sont les investisseurs qui signent trop vite et finissent déçus…

Qu’est-ce qu’un produit structuré ?

Le produit structuré répond à une problématique simple de certains investisseurs : ils veulent des rendements supérieurs au rendement de leur livrets bancaires mais ne sont pas toujours prêts à prendre des risques en investissant en direct en bourse ou dans des fonds d’actions.

Pour répondre à ce besoin, les établissements bancaires émettent des produits structurés, souvent accessibles dans des contrats d’assurance-vie.

Il existe une multitude de produits structurés. Je vais me concentrer par la suite uniquement sur les types de produits structurés que je trouve les plus intéressants (et rentables pour les investisseurs, les produits structuré auto-callable Athena par exemple).

Comment fonctionne un produit structuré ?

Un investisseur décide donc d’investir dans un produit structuré au lieu d’investir directement dans une action ou un indice (un panier d’actions, le CAC 40 par exemple). Il va ainsi bénéficier d’une protection partielle de son capital, voire d’une rémunération même si les marchés baissent. En contrepartie, la rémunération moyenne sera plus faible que celui de l’indice.

Sur le long-terme, l’investisseur aurait donc gagné plus d’argent en investissant directement dans l’indice. Mais il aurait également pris d’avantage de risques.

La rémunération d’un fonds à formule se matérialise sous forme de « coupons ». Le produit va également protéger le capital de l’investisseur (dans une certaine limite de baisse) durant un durée fixée contractuellement. Les produits structurés ont un « indice sous-jacent » qui conditionne la rémunération et la protection du capital en fonction de ses variations : par exemple le CAC 40, l’Euro Stoxx etc.

Toutes ces caractéristiques sont définies contractuellement avant l’émission du produit structuré. L’investisseur n’a donc aucune mauvaise surprise puisqu’il sait exactement ce qu’il va gagner et comment son capital est protégé.

Un exemple de produit structuré

Prenons le produit structuré avec les caractéristiques suivantes :

  • Indice sous-jacent : Euro Stoxx 50
  • Durée maximale du produit : 12 ans
  • Airbag des coupons : -30%
  • Protection du capital : -50%
  • Coupon : 9%
  • Constation : 1ère annuelle puis journalière

Comment lire les informations d’un produit structuré ?

L’investisseur va investir dans l’indice européen des 50 plus grosses entreprises cotées en bourse. Il va bénéficier d’une rémunération annuelle de 9% à la condition que l’indice ne perde pas plus de 40% de sa valeur et durant au maximum 12 ans. En revanche, si la perte est entre -40% et -50% à l’issue des 12 ans, il ne percevra pas de rémunération mais son capital sera protégé. Si la perte excède -50% au bout des 12 ans, la perte sera proportionnelle à la baisse de l’indice. On attendra un an avant de constater le niveau de l’indice, puis la constatation sera journalière.

Performance de l’indice Performance du produit structuré
Supérieure à 0% Capital + 9% annualisé
Entre 0% et -30% Capital + 9% x 12
Entre -30% et -50% Capital
Inférieure à -50% Perte en capital égale à l’investissement en direct dans l’indice

On remarquera que le scénario le plus favorable est celui ou l’indice perd jusqu’à 30% de sa valeur. Dans ce cas, l’investisseur récupère au bout de 12 ans 100% + 9% x 12 = 208% du capital investi. Si l’indice revient à son niveau d’origine avant les 12 ans (il baisse puis remonte et prend la forme d’une cuvette), l’investisseur récupère 100% + 9% x nombre d’années.

Les scénarios d’un produit structuré

La protection du capital et la rémunération dépend du niveau de l’indice au dates de constatations. Il existe donc plusieurs scénarios, plus ou moins rentables pour l’investisseur.

Scénario favorable : remboursement dès la première année

L’investisseur investi dans le produit structuré et un an plus tard (lors de la première constatation), l’indice est à un niveau supérieur à celui de l’émission (un an auparavant).

Le capital est donc remboursé et un coupon de 9% est distribué.

Scénario favorable : les marchés baissent puis remontent

Après l’émission du produit structuré, les marchés financiers baissent puis mettent quelques années avant de revenir au niveau de référence (avant les 12 ans).

Dès que l’indice revient au niveau initial, le produit structuré s’arrête. L’investisseur reçoit le capital et les coupons annualisés.

Si le remboursement intervient 6 ans après l’émission du produit structuré, le remboursement est donc de 100% + 9% x 6 = 154%.

Scénario favorable : les marchés sont légèrement baissiers

Dans le cas où l’indice est légèrement baissier durant la durée maximale du produit structuré (perte de 0% à -30%), l’investisseur va profiter de « l’effet Airbag » des coupons. Il va donc récupérer son capital et les coupons à l’échéance du produit (12 ans), soit 100% + 9% x 12 = 208% du capital investi.

Scénario défavorable : les marchés sont durablement très baissiers

Imaginons qu’après avoir investi, l’indice entame une baisse durable et ne revient jamais à son niveau de référence. 12 ans plus tard, l’indice a perdu plus de 50% de sa valeur (s’il est suffisamment diversifié, cela est rare mais imaginons ce cas).

Dans cas, le produit structuré arrive à échéance à 12 ans et l’investisseur subit une perte en capital égale à la perte qu’il aurait eu s’il avait investi en direct dans l’indice.

Scénario médian : les marchés sont durablement baissiers

Après investissement, l’indice baisse et ne remonte jamais au-dessus de son niveau de référence. Il finit entre -30% et -50% au bout de 12 ans.

Dans ce cas, le produit structuré protège le capital de l’investisseur qui récupère 100% de sa mise.

Quels sont les points de vigilance à avoir lorsque l’on investit dans un produit structuré ?

Les produits structurés sont des solutions intéressantes à intégrer dans une allocation patrimoniale. Elles permettent de générer du rendement, maîtriser le risque de son portefeuille et de s’exposer sur certains indices financiers avec un filet de sécurité.

En revanche, je vous conseille d’être vigilant sur plusieurs points avec d’éviter toute déconvenues.

Le risque de faillite de l’établissement bancaire

La plupart des établissement bancaires qui émettent des produits structurés sont solides et ont pignon sur rue. Vérifiez tout de même quelle banque ou assureur émet le produit structuré car en cas de faillite, vous vous exposez à une perte totale de votre capital !

La diversification du sous-jacent

Pour plus de sécurité, dirigez-vous vers des sous-jacents diversifiés, comme des indices actions bien connus.

La protection du capital

En fonction du niveau de rendement que vous souhaitez, vous devrez faire des concessions sur la protection totale du capital. Néanmoins, retenez des protections partielles suffisantes et préférez les systèmes avec effet Airbag (comme vu dans l’exemple précédent).

Le coupon doit être en adéquation avec le niveau de risque

Il n’y a pas de magie, un niveau de protection élevé de votre produit structuré induit un coupon plus faible (et donc un rendement plus bas).

Comparez le coupon avec ceux des autres produits structurés (à niveau de protection similaire bien entendu).

Comment investir dans un produit structuré ?

Les produits structurés sont disponibles dans n’importe quelle assurance-vie de qualité. Privilégiez les assurances-vie de conseillers en gestion de patrimoine pour un choix plus vaste et surtout un conseil indépendant prodigué par votre fidèle conseiller.

Un produit structuré est disponible à l’investissement durant une période limitée qui précède son émission. Une fois émis, vous ne pourrez plus investir dans le fonds à formule, vous devrez vous diriger vers un autre produit à venir.

Bien qu’un produit structuré ait une maturité maximale (12 ans dans notre exemple précédent), il peut s’éteindre de lui-même avant l’échéance. Dans ce cas, le capital est les coupons seront versés dans l’assurance-vie (généralement dans le fonds euros).

Rien n’empêche l’investisseur de sortir avant : l’assureur propose une valeur liquidative quotidienne du produit structuré. Il peut donc racheter son assurance-vie ou faire un arbitrage à la valeur de cotation du produit structuré.

Si vous souhaitez investir dans une assurance-vie proposant des produits structurés et l’accompagnement d’un expert de l’investissement, contactez-moi.

Pour qui est le produit structuré ?

Ce type d’investissement est réservé aux investisseurs qui souhaitent des rendements plus élevés que ceux des livrets bancaires classiques en contrepartie d’un niveau de sécurité plus faible.

Les produits structurés sont particulièrement intéressants pour les épargnants qui veulent placer un capital sur un horizon d’au moins 5 ans.

En investissant dans une assurance-vie, vous protéger également vos proches et bénéficiez d’une fiscalité allégée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.