Demandez votre conseil patrimonial gratuit!

Un appel téléphonique / entretien Skype d'une heure pour parler de vos finances
Ou appelez-moi directement : 06 69 53 18 97

L’intérêt composé est la force la plus puissante de l’univers – Albert Einstein

Les intérêts simples vs les intérêts composés

Les intérêts simples te permettent de rémunérer ton capital uniquement sur le base de versements réalisés. SI tu déposes 100€ sur ton compte en banque rémunéré 10%, tu percevras 10€ d’intérêts chaque année. Ton épargne sera donc valorisée 100€ la première année, 110€ la deuxième, 120€ la troisième année etc.

Les intérêts composés fonctionnent différemment. Ils te permettent de générer des intérêts sur le capital ET les intérêts de l’année précédente. Par conséquent, sur la base de l’exemple précédent, ton épargne est valorisée 100€ la première année, 110€ la deuxième année, 121€ la troisième année etc.

Les intérêts composés : L’effet boule de neige

La propriété des intérêts composés (capitaliser sur les intérêts) fait que le capital investi évolue de manière exponentielle selon :

  • La durée de placement ;
  • Le taux d’intérêt.

Seul le montant a un impact linéaire sur le capital (épargner deux fois plus permet d’avoir un capital deux fois plus gros à terme).

Plus la rentabilité de l’actif et sa durée de détention sont importante, plus l’évolution du capital est significative.

Epargne dès maintenant!

Attendre avant d’investir a donc un impact démentiel sur le patrimoine de l’investisseur car c’est sur les dernières années que la valeur du placement « explose ».

La plupart des placements rémunèrent l’investisseur sur la base des intérêts composés. Il n’y a donc pas d’excuse pour passer à l’action!

Retranscription du texte

Bonjour, on se retrouve dans cette nouvelle vidéo. Aujourd’hui on va parler des intérêts composés. Sujet hyper important, je n’en n’ai pas encore parlé !

On va voir ensemble tu verras c’est quelque chose vraiment primordiale si tu as envie de constituer un patrimoine sur le long terme, pour valoriser l’argent que tu vas épargner. Comme d’habitude, je te propose de commencer tout de suite : alors il y a une personne que tu vas connaître et qui s’appelle Albert Einstein qui lui-même a dit que « l’intérêt composé est la force la plus puissante de l’univers. » Alors tu vois même un physicien qui, lui-même, a avoué que les intérêts composés c’est quelque chose de vraiment de très puissant.

Ce que je te propose c’est qu’on va d’abord voir la différence entre les intérêts composés, sujet de cette vidéo, et les intérêts simples.

Alors les intérêts simples je pense que tu dois bien connaître. Je vais illustrer par un exemple. On imagine qu’au début d’année, au 1er janvier, tu verses 100 € sur ton compte en banque. Il va être rémunéré (pour simplifier) à 10 %.

A la fin de l’année, tu vas te retrouver avec 100 € plus 10 %, donc 110€. Par contre à la fin de la 2ème année, si tu ne mets pas davantage d’argent à la fin de cette première année, tu vas te retrouver à 110 plus 10 % de 100 donc avec 10 € à nouveau. Tu vas te retrouver avec 120 € à la fin de la deuxième année.

Les intérêts composés c’est assez différent. Je vais prendre le même exemple, à l’année zéro tu vas poser 100 €. Si c’est rémunéré 10 %, à la première année, il n’y va pas avoir de différence parce que tu vas te retrouver avec 10 % de 100€ en plus, donc 110 €.

Par contre la différence ce sera à partir de la deuxième année où tu vas te retrouver avec 10 %, non plus sur la base de 100€ mais sur la base de 110 €. Donc tu vas te retrouver avec 10 % en plus de 110 c’est-à-dire 11€ de plus donc 121€.

Bon jusqu’à présent tu vas me dire c’est bien les intérêts composés, au bout de 2 ans on a juste pris 1 € en plus par rapport aux intérêts simples. Je ne vais pas t’en parler tout de suite, mais on verra plus tard que, sur le long terme, la différence est vraiment phénoménale. Ça n’a rien à voir, ça va être vraiment énorme. Mais la première conclusion qu’on peut tirer déjà de cette comparaison, c’est que les intérêts composés capitalisés sur le passé, c’est-à-dire qu’on ne va pas uniquement se référer sur le 1er versement, mais on va directement, chaque année, se référer plutôt à l’année d’avant.

Pour illustrer, c’est un peu comme une boule de neige. Tu vas avoir cet effet, tu vas commencer par une petite boule, mais la boule en fait elle va grossir à chaque fois, sur la base de la boule d’avant. Donc imagine que tu vas prendre à chaque fois 10 % par rapport au mètre d’avant et non pas par rapport au premier mètre, donc ta boule à la fin va être énorme.

La différence va être phénoménale sur la ligne d’arrivée. Pour les intérêts composés, on va voir plusieurs facteurs qui vont influer sur la valorisation de ton compte en banque.

La première chose va être le taux d’intérêt, tu vas avoir également le temps.

Ces deux choses vont produire un impact exponentiel, c’est à dire que c’est vraiment là-dessus qu’on va jouer pour pouvoir exploser ton capital et dans une moindre mesure, tu vas te retrouver aussi avec un facteur qui est le montant. Plus tu mets d’argent sur ton compte en banque et plus à la fin tu vas avoir d’argent. Ce qui paraît logique mais par contre le versement que tu as de 100 € comme dans l’exemple de tout à l’heure, si on avait mis 200 €, on aurait juste deux fois plus. C’est pour ça qu’on dit en fait qu’on va avoir un impact linéaire, si tu veux on met deux fois plus d’argent, on va avoir deux fois plus à la fin.

Par contre si on a un taux d’intérêt qui est deux fois supérieur ou on va garder notre argent 2 fois plus de temps, on ne va pas avoir par la suite un montant sur le compte en banque qui va être 2 fois supérieurs. Donc pour illustrer en fait c’est sur ces deux choses-là on va se concentrer, non pas sur les montants mais plutôt sur le taux d’intérêt et sur le temps. Pour ça, je vais prendre un exemple visuel et tracer sur 30 ans l’évolution d’un compte en banque, sur lequel on va mettre 100 € par mois.

Voici une première courbe qui va représenter une rémunération de ton compte en banque à 4 %. On va mettre une deuxième courbe qui va être un compte rémunéré à 7 %. Donc ça va paraître un petit peu surprenant mais au bout de 30 ans, parce que tu vas mettre 100 € tous les mois à 4 %, j’ai fait le calcul – on est à 68 500 €.

Au bout de 30 ans lorsqu’on capitalise à 4 % ; par contre à 7 % on va être à 117 000€, donc tu vois on a juste mis 3 % en plus et on gagne vraiment une somme significative, quasiment 50 000 € de gains. On n’a pas doublé mais pratiquement, on n’a pas doublé le taux d’intérêt, on n’est pas dans la même proportion donc comme je t’ai dit tout a l’heure, ce n’est pas linéaire. Je vais le rappeler ce qu’on a mit- on a mis 100 € tous les mois, pendant 30 ans, c’est à dire qu’on a mis en fait 36 000 €. Alors maintenant la question, c’est vraiment pour illustrer cette puissance des intérêts composés.

Quelle va être la valeur finale au bout de 30 ans si on capitalise a 10% ? C’est à dire qu’on va encore rajouter 3 % et là on est à 4 %. On est passé à 7%, on a quasiment doublé et maintenant on va essayer de mettre 10%. Je n’aurais pas la place sur le graphique, parce qu’on va se retrouver avec 206 000 € sur le compte en banque. On va quasiment avoir doublé par rapport au 7% d’avant donc c’est juste énorme. En fait on a juste rajouté 3 % et on va quasiment encore redoubler derrière. On va d’ailleurs, si je ne dis pas de bêtises, pratiquement doubler par rapport au 4 %.

Voila juste pour te montrer en fait la puissance phénoménale des intérêts composés.

Au-delà de ça, effectivement ce qui est intéressant c’est qu’on joue sur la puissance des intérêts composés. Ça va être sur le taux de capitalisation mais également sur le temps. Je ne t’en ai pas trop parlé mais en fait ta courbe, ça va vraiment décoller sur la fin si tu veux. Peut-être les 10 premières années, tu te dis ça n’a pas trop décollé, mais ça va vraiment être phénoménal dans les dernières années. Et également, ce qu’on peut déduire du fait que ça va décoller dans les dernières années, c’est que si tu attends trop longtemps. Tu vas « entre guillemets » perdre de l’argent. Par exemple, si on reprend le graphique de tout à l’heure où on était à 10%, on se trouvait, je te rappelle à 206 000 € au bout de 30 ans. Au bout de 10 ans, on va se retrouver avec un capital de 20 000€. Juste en l’espace de 20 années, on va multiplier le capital par 10, on passera de 20 000 à 206 000€.

Et encore on peut aller plus loin. En se disant à 5 ans, on est à 7500 €. C’est-à-dire que par la suite, en cinq années, on va multiplier par 3 le capital. Donc tu vois vraiment que l’évolution n’est pas du tout linéaire. C’est-à-dire que lorsqu’on a multiplié par 2 le temps, on ne multipliera pas par 2 le capital sur le compte en banque. Donc l’enseignement vraiment qu’on peut tirer de ce graphique, c’est que plus tu remets à demain tes projets et plus tu vas perdre de l’argent.

J’ai fait un autre exemple qui est assez révélateur. Imagine que tu ouvres un compte pour un ta retraite. Donc tu vas placer 100 € sur ton compte, tu l’ouvres à 30 ans et tu mets de l’argent jusqu’à tes 65 ans. Tu te places sur des supports on va dire assez dynamique, orientée plutôt marché financier, action, obligation, etc… rémunéré 7% voire un petit peu plus quand même, pour un horizon de placement aussi élevé. Donc pendant 35 ans tu vas mettre 100€ tous les mois. Et si tu fais comme malheureusement beaucoup de Français, c’est-à-dire que tu vas t’occuper de ta retraite vraiment très tard et que tu vas commencer à le faire en réalité à 45 ans. Ca ne changera pas, il faudra que tu ailles jusqu’à tes 65 ans toujours sur un compte rémunéré – pareil à 7 %. Tu épargneras donc pendant 20 ans. Et ce ne sera plus 100€ que tu devras mettre pour rattraper. Si tu 15 années perdues, tu devras mettre 340 € par mois donc c’est juste phénoménal! Ca veut dire que tu vas devoir multiplier par 3,5 ton effort d’épargne – tu vas devoir ajouter 250 € tous les mois pour pouvoir rattraper le temps perdu. Les 15 années pendant lesquelles tu n’as pas profité de la capitalisation de ton compte en banque à 7% donc c’est juste phénoménal.

Donc moi ce que je te propose c’est que je vais mettre en ligne, un outil avec lequel tu vas pouvoir jouer et voir par toi-même. Je vais essayer de mettre un petit graphique après, ça pourrait être sympa – je vais te mettre un graphique tu auras juste besoin de rentrer le montant mensuel, les intérêts et la durée et ça pourrait te retourner comme ça la valeur de ton placement à l’échéance et mettre un petit graphique pour que tu t’aperçois vraiment de cet effet des intérêts composés qui est juste phénoménal. Donc regarde en dessous, je te mettrai le lien, je ne sais pas si au moment où tu visionne la vidéo ce sera fait mais je vais essayer au plus tôt de le faire. Comme d’habitude, n’hésite pas à liker cette vidéo ou à la partager si tu l’as appréciée. Moi en tout cas je reste à ta dispo si tu as des questions, commentaire plus bas, pareil, n’hésite pas. À la prochaine! Allez salut!

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.