Demandez un rendez-vous sur mesure avec Cyrille

30 minutes par téléphone pour définir sa stratégie patrimoniale avec un expert

Avant de considérer tout investissement locatif, la plupart des gens se pose la question de l’achat de la résidence principale. Souvent véhiculée par les « anciens », l’idée selon laquelle il faut d’abord acheter sa résidence principale avant d’investir perdure. Je vous propose quelques éléments d’explication pour y voir plus clair…

 

Je suis propriétaire car j’en ai marre de jeter de l’argent par le fenêtre chaque mois

Cette phrase, on l’entend dès qu’un proche décide d’acheter un logement pour y habiter.

Chaque situation est différente, il est donc impossible de généraliser et de dire que toute personne doit, dès que possible, acheter une maison ou un appartement pour en faire sa résidence principale.

La différence financière entre un locataire et un propriétaire

Avant de vouloir acheter sa résidence principale, vous devez réaliser que vous devrez régler d’avantages de frais (finis l’époque où votre gentil propriétaire payait la moindre réparation dans votre logement!) :

  • Les intérêts d’emprunt ;
  • Les frais de notaire ;
  • Les frais de garantie (caution ou hypothèque) ;
  • Les charges locatives supplémentaires ;
  • La taxe foncière ;
  • L’assurance emprunteur ;
  • La Multi-Risque Habitation plus onéreuse.

Les limites à la location

En étant locataire, vous payez un loyer à ton propriétaire. Ce paiement, contrairement à une mensualité de prêt immobilier, ne contribue pas à valoriser votre patrimoine. Par ailleurs, si le marché immobilier est haussier, vous passez à côté de l’opportunité d’augmenter davantage votre patrimoine.

Bien évidemment, vous êtes avant tout chez votre propriétaire. Vous ne pouvez donc pas faire ce que vous voulez de ton logement…

Etre propriétaire n’est pas fait pour tout le monde

Quand vous voulez acheter, vous avez deux options :

  • Acheter selon vos besoins actuels : vous devrez déménager dès que votre situation évoluera
  • Acheter selon vos besoins futures : vous garderez votre bien plus longtemps mais vous le paierez beaucoup plus cher et les charges augmenteront en conséquence.

Difficile donc de se positionner lorsque votre situation actuelle évoluera probablement (exemple type : le célibataire de 30 ans…).

Imaginons maintenant que l’achat de la résidence principale est adapté à votre cas. Comme de nombreux français, vous recourez au prêt immobilier pour financer votre logement.

L’erreur commune est de se fixer comme budget le montant donné par son banquier. En effet, ce dernier va vous donner le montant maximum que vous pouvez emprunter. Vous achèterez donc votre résidence principale en « grillant » toute votre capacité d’emprunt. Si vous revenez voir votre banquier dans quelques années pour réaliser un investissement locatif, il ne vous financera pas. A moins de revendre votre résidence principale ou avoir une bonne augmentation de salaire entre temps…

Commencez par bien vous connaître vous-même

Pour vous décider entre acheter ou vendre votre résidence principale, vous devez répondre à ces deux questions :

  • Combien de temps vous voulez rester dans votre logement? (la zone géographique vous plait? votre famille va-t-elle s’agrandir?)
  • Quel est le prix de l’immobilier? (en terme de ratio loyer/prix au m²)

A partir de là, vous devez comparer le coût sur la durée de détention du bien en étant propriétaire (voir les charges au-dessus) et en étant locataire (le loyer).

 

Plus d’informations :