Demandez un rendez-vous sur mesure avec Cyrille

30 minutes par téléphone pour définir sa stratégie patrimoniale avec un expert

Transcription de la vidéo : Pourquoi vous perdez 50 000€ tous les ans

Afficher la transcription +
Bonjour et bienvenue dans cette nouvelle vidéo ! Alors, j'ai consciemment fait un titre que je pense que vous l’admettrez assez racoleur, mais on va voir par la suite que scientifiquement avec des calculs, on va bien montrer que le titre est justifié, que vous perdez effectivement 50.000 € par an, bon pas tout le monde mais que la majorité des gens aujourd'hui perdent 50.000€ par an.

Cette vidéo, elle est ni plus ni moins que la suite de la vidéo que j'avais faite sur les intérêts composés. Donc si vous êtes curieux et que vous voulez en savoir un peu plus, vous pouvez directement aller revoir cette vidéo donc sur les intérêts composés. Ça, ça va être la suite. On va voir ensemble un exemple pratique.

Alors déjà ce qu'il faut savoir, c'est que la… on peut généraliser globalement le début de la vie des personnes et leurs relations avec l’épargne, avec l'investissement. Il faut savoir à peu près qu'entre 25 et 35 ans, les gens finalement vont avoir une situation qui ne va pas être encore tout à fait stable parce qu'on ne va pas encore avoir les projets et différents projets importants de la vie d'une personne comme les mariages, les enfants etc. Ce qui va faire que c’est durant cette période que les gens ne vont pas forcément penser à épargner. Ils vont remettre leurs projets à demain. On entend couramment les gens relativement jeunes dire : « Je n'ai pas envie d'épargner aujourd'hui, je préfère remettre ça à demain. J'ai le temps. Je préfère profiter de la vie tout simplement ». Ça se comprend tout à fait. Et c'est passé du coup ces 35 ans qu’il va y avoir ces différents projets de vie qui vont faire que les gens vont avoir une vie on va dire un peu plus stable et qui va faire que les gens vont commencer à épargner à peu près au-delà de 30-35 ans généralement pour leurs futurs enfants… enfin pour les futures études des enfants par exemple, ça peut être également pour acheter sa maison, sa résidence principale, à préparer sa retraite ou simplement à faire de l’épargne sur le long terme.

Le problème, c'est que quand on commence à épargner à 35 ans, bah on s'aperçoit qu’on a perdu 5, 10, 15 années d'épargne. Et ça malheureusement, ça va avoir un impact. On va le voir tout à l'heure sur des exemples chiffrés qui vont avoir un impact vraiment phénoménal quoi sur le patrimoine de l'investisseur. Alors pour ça, ce que j'ai fait, j'ai pris un exemple assez marrant. Je vais prendre deux frères. Je vais appeler le premier Pierre et le second je vais l'appeler Paul. Alors, Pierre et Paul sont deux frères qui ont des profils d'investissement assez différents… enfin des habitudes d'investissement assez différentes. On va tout d'abord avoir Pierre qui lui à l'âge de 20 ans va se dire : «  Bah maintenant,  je suis jeune, je préfère profiter de la vie et pas encore commencer à épargner, à me poser ces questions-là ». Et on va avoir en face Paul, qui va être différent, qui va dire : « Bah moi, pendant justement mes 20 premières années de ma vie, donc de 20 ans jusqu'à 40 ans, je vais épargner, je vais mettre 150€ par mois pendant bah ces 20 ans jusqu'à mes 40 ans. Pierre, je vous le rappelle, du coup n'aura rien économisé sur cette période-là. Pierre, lui, va placer son argent sur un sur un placement, pardon, à 10%. Donc, je vous vois venir, vous allez dire : « 10 %, c'est énorme ». Je vous invite à revoir la vidéo que j'avais faite également, je crois que c'était « L'effet de levier » qui est super intéressant et qui va vous expliquer en fait que 10% c'est limite ridicule que sur des placements à 20 ans… enfin sur des horizons de 20 ans, pardon. On trouve des placements très intéressants avec des rendements qui sont bien plus élevés que 10%. On peut trouver… que juste avec cet effet de levier qui va permettre de démultiplier la rentabilité de l'opération. Donc là, on va prendre 10%, un chiffre rond, c'est plus simple.

Oui, Pierre a 40 ans. Il va se réveiller, il va se dire : « Ah bah mince, mon frère Paul, il a quand même déjà pas mal épargné, il a épargné 150€ par mois pendant 20 ans, ce qui fait qu’il va avoir mis… d'ailleurs je n'ai pas précisé mais 75.000€ de côté, enfin il aura épargné 75.000€ ». Beaucoup plus parce qu’avec les intérêts capitalisés, ça va augmenter davantage, mais il aura épargné 75.000 € de côté pendant ces 20 années. Puis Pierre se dit : « Bah voilà, il faut que je mette aussi 150€ par mois jusqu'à ma retraite, jusqu'à mes 65 ans ». Donc, on s'aperçoit que Pierre va épargner la même somme 150€ par mois pendant, pas 20 ans comme Paul, mais pendant 25 ans. Donc, il aura mis un peu plus d'argent. Il aura mis 90.000 € au total, 150€ par mois durant 25 ans.

Et Paul, lui, bah pour x raisons, Paul ne peut plus épargner d'argent jusqu'à la retraite, donc jusqu'à ses 65 ans. Tous les 75.000€ qu'il a pu placer, il ne pourra pas mettre davantage d'argent de côté.

Et alors là, bon j'espère que tu es assis, parce que là je vais donner le montant à 65 ans placé à 10% pour Pierre et pour Paul. Pierre, il aura 185.000 € à 65 ans et Paul lui… alors là c’est incroyable, mais il aura 1.200.000€ à 65 ans. Pourquoi ? Parce que Paul aura épargné bien avant Pierre et aura mis à profit la puissance des intérêts composés. Et si on raisonne un peu bêtement, si je peux dire, si on se dit bah Paul… la différence de montant entre Paul et Pierre, c'est un million d'euros à peu près. Pierre n'aura pas épargné pendant 20 ans. Donc, Pierre aura bien perdu un million divisé par 20, soit… je vais mette en rouge parce que c'est super important, 50.000 € par an. Pierre, en refusant d'épargner à partir de 20 ans et en cessant le temps d'épargner qu'à partir de 40 ans va perdre effectivement en quelque sorte 50.000 € chaque année où il n'aura pas épargné simplement 150€ par mois. C'est juste incroyable mais c'est vrai. Vous pouvez vérifier d'ailleurs. Je vais remettre mon petit outil… j’ai fait un petit outil de calcul d'intérêt composé. Je pense que ça peut être bien utile. Donc, je le mettrai encore en lien sous cette vidéo pour que vous puissiez vous amuser un peu et voir par vous-mêmes qu'effectivement en épargnant 150€ tous les mois pendant 20 ans et en arrêtant d'épargner 25 ans après, on se retrouve bien avec un placement à 10% avec un montant de 1.200.000€.

Donc toute cette puissance en fait, ça s'explique principalement par le fait que le capital qu'on va avoir, il va dépendre de deux choses. Tout d'abord, le temps. Donc plus on épargne longtemps, plus le montant va être élevé. Donc, là on est sur des horizons comme on a vu tout à l'heure qui était quand même très élevé, on est sur d'abord 20 ans pour Paul qui épargnait pendant 20 ans, puis pendant 25 ans il épargnait, on a été sur des… voilà sur un horizon comme de 20 voire 45 ans, ce qui est quand même très important. Donc première chose, le temps.

Deuxième chose, le rendement, la rentabilité. Ça, c'est vraiment les deux choses fondamentales qui vont avoir un impact démentiel sur le capital. L'impact en réalité, il est exponentiel. Et à côté, on a ici le montant. Comme on l'a vu, c'était Pierre qui s'est dit : « Bah je vais épargner un peu plus que mon frère. Je vais épargner cinq années de plus de 40 à 65 ans ». Mais ce montant, ben on l'a vu, ça n'a pas changé grand-chose sur le patrimoine de Pierre. Finalement, le montant a un impact linéaire, c'est-à-dire si j'épargne deux fois plus, je vais avoir finalement deux fois plus à la fin. Par contre, si j'épargne deux fois plus longtemps ou avec un rendement qui est deux fois plus élevé, je vais me retrouver avec beaucoup plus que deux fois plus d'argent sur mon compte à terme.

Voilà, j'espère que cette vidéo vous a plu. Elle est quand même, je pense que vous pouvez l'admettre, assez incroyable. Voilà, la puissance vraiment de l'intérêt composé, c'était important, je pense, pour moi de rappeler un peu, de faire un exemple assez concret, assez frappant. La première vidéo que j'avais pu faire peut-être n'allait pas jusqu'au bout des choses. Donc, si vous avez aimé cette vidéo, n'hésitez pas bien évidemment à la liker. Moi, je vous dis à la prochaine pour une future vidéo.