Vous réfléchissez à investir dans l’immobilier en LMNP et plus particulièrement dans une résidence de services pour les étudiants mais vous ne savez pas par où commencer ? Vous ne savez pas si ce type d’investissement est fait pour vous ? Je vous explique dans ce guide à qui est destiné les investissements en résidence de services, les critères pour bien choisir et les risques associés. Et je vous montre bien sûr comment maîtriser ces risques !

 

Les services des résidences étudiantes

 

Pour qu’une résidence puisse s’appeler “résidence avec services”, il faut qu’elle offre au moins 3 des 4 services suivants :

  1. L’accueil ;
  2. Le ménage ;
  3. La blanchisserie ;
  4. La restauration.

Cette obligation permet à l’investisseur de bénéficier de la récupération de la TVA sur l’acquisition de son bien. Cette option ne peut fonctionner que pour l’achat d’un bien neuf.

Vous devez donc bien vérifier que la résidence fournisse 3 des 4 services pour ainsi bénéficier des avantages fiscaux de cette solution. De plus, ces services sont souvent importants pour les locataires. En effet, les appartements sont de petites surfaces et la fourniture d’une blanchisserie ou du ménage est un plus indéniable pour faciliter la location.

 

Le choix du promoteur de la résidence

 

Un promoteur doit présenter des garanties en matière de construction lorsque vous achetez un bien neuf.

La GFA, la Garantie Financière d’Achèvement, et l’assurance dommage-ouvrage permettent de vous garantir de la bonne livraison du bien. L’assurance décennale assurera le bien contre toute malfaçon ou problèmes de construction durant une durée de 10 ans.

 

Les critères d’un exploitant sérieux

 

Dans le passé, de nombreux exploitants ont fait faillite ou ont dû renégocier les baux commerciaux afin de ne pas faire banqueroute. Rassurez-vous cela est rare mais vous devez vous assurer que l’exploitant puisse honorer ses engagements afin de pérenniser votre opération locative.

L’exploitant va être en charge de la location de votre appartement. Il va se charger de gérer la résidence et de trouver des locataires. C’est lui qui porte le risque de la vacance locative : qu’il trouve ou non des locataires, il devra vous verser un loyer.

Je vous conseille d’étudier en profondeur l’exploitant. Son sérieux, sa taille, les moyens financiers et ses garanties. Vérifiez que sa trésorerie est importante afin de vous assurer un paiement des loyers en cas de vacance.

De nombreux gestionnaires appartiennent à des groupes, parfois cotés en bourse. Dans ce cas, des comptes et états financiers sont disponibles en ligne. N’hésitez pas à y jeter un coup d’oeil.

 

Le choix du bien immobilier

 

Bien évidemment, vous devez valider l’emplacement du bien. Généralement, le promoteur et l’exploitant auront fait une étude de marché. Ce type de bien sera donc à proximité directe des pôles universitaires et écoles.

Sachant que la cible est des étudiants, parfois non véhiculés, choisissez un appartement proche des transports en commun. Les commodités à quelques centaines de mètres de la résidence est un réel plus pour le locataire.

Enfin, la rentabilité est un critère important, à moduler en fonction des garanties de l’exploitant et de la localisation du bien. Généralement, je conseille un rendement locatif brut d’au moins 4%. Car n’oubliez pas que vous devrez également payer les charges d’exploitation et les impôts locaux.

 

Quelle est la fiscalité des résidences étudiantes ?

 

Vous pouvez récupérer la TVA sur les biens neufs (20%). Cela n’est pas négligeable car vous obtiendrez ainsi un meilleur prix à l’achat. Néanmoins, vous vous engagez sur une durée de location de 20 ans. Un revente anticipée vous obligera à restituer la TVA au prorata-temporis à l’administration fiscale.

Les loyers encaissés seront également hors taxes.

Enfin, vous pourrez utiliser le statut fiscal du loueur meublé non professionnel (LMNP) qui vous permettra d’amortir votre acquisition (option au réel) et ainsi ne pas payer d’impôts pendant de nombreuses années.

 

A quel type d’investisseur s’adressent les résidences étudiantes ?

 

L’achat d’un appartement neuf dans une résidence étudiante vous assure de fortes garanties : loyers garantis, bien neuf donc peu de travaux à venir et assurances.

Bien évidemment et comme détaillé plus haut, vous devez pour cela passer le promoteur et l’exploitant au crible.

En contrepartie de toutes ces garanties, le rendement est faible bien que la fiscalité soit attractive.

Ce type d’investissement est donc adapté aux investisseurs qui souhaitent acheter un logement sur le très long-terme avec peu de gestion et une garantie dans le versement des loyers. Si vous êtes prêt à consacrer un peu plus de temps dans la gestion de votre opération immobilière pour quelques points de rentabilité supplémentaire, dirigez-vous vers des solutions plus classiques (comme le Pinel ou l’ancien en LMNP).

Enfin, sachez qu’il n’existe pas vraiment de marché secondaire sur ce type de bien. C’est bien pour percevoir des rentes à terme (comme à la retraite), que vous devez acheter ce type de bien. Et en aucun cas dans le but de réaliser une plus-value à la revente.

 

Plus d’informations


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.