Demandez un rendez-vous sur mesure avec Cyrille

30 minutes par téléphone pour définir sa stratégie patrimoniale avec un expert

1,5

Ce sera le nombre d’actifs pour un retraité en 2040.

Autrement dit, il y aura 3 actifs pour payer la rente de 2 retraités.

Et ce ratio baissera au fil des années…

…jusqu’au jour où un travailleur ne suffira plus pour payer les pensions d’un retraité.

La grande question est donc de savoir comment sera réparti le gâteau.

Entendez « Le Gâteau » = Rémunération brute des actifs

 

Quelle est la part que les travailleurs garderont pour eux ?

Quelle sera celle redistribuée aux retraités, au nom de la solidarité intergénérationnelle ?

 

Vous connaissez probablement la réponse.

Les retraités n’auront que des miettes…

 

Maintenant, qu’est-ce que l’on fait ?

 

On ferme les yeux et On verra bien plus tard… Tu t’en poses toi des questions !

On enfile un gilet jaune car Faut pas déconner, c’est pas à nous de nous occuper notre propre retraite !

Ou on est réaliste mais impuissant : on pleure et on se condamne à la dépression pour les prochaines décennies…

 

C’est l’une des trajectoires aujourd’hui prise par la majorité des français.

Celle qui, le jour de la retraite, réalisera qu’elle fonçait droit dans un mur depuis des décennies.

Et l’impact sera violent.

Car ce n’était pas un crash test. Il n’y aura pas de deuxième essai possible pour corriger la trajectoire.

Ce sera malheureusement bien réel : devoir faire des petits boulots jusqu’à épuisement, demander de l’aide à ses enfants pour subvenir à ses besoins, renoncer à des traitements vitaux coûteux ou ne pas pouvoir être aidé dans sa dépendance quotidienne.

 

Cela vous paraît un peu fort de café ?

cafe newsletter juin

Allez à Hong Kong, aux Etats-Unis ou au Japon.

Vous aurez un aperçu de la société française dans 30 ans.

Un chauffeur de taxi de 85 ans, ça ne choque personne.

Une mamie qui passe la serpillière à Mac Do’, ça ne choque personne.

Dans 30 ans et en France, travailler jusqu’à la veille de sa mort, ça ne choquera personne.

 

Sinon on peut mettre en place dès maintenant de vraies solutions, comme des grandes personnes responsables.

 

Et pour cela, pas besoin d’avoir déjà un patrimoine conséquent.

 

Car la différence entre un retraité à l’aise financièrement et celui qui comptera chaque euros ne tient pas dans la quantité d’argent qu’il a pu amasser.

Vous en doutez ? Deux sportifs sur trois ayant des rémunérations à 7 chiffres durant leur carrière finissent ruinés.

Vérifiez.

En réalité, cette différence tient dans sa capacité à avoir gardé cet argent…

…et surtout de l’avoir fait fructifier efficacement.

riche newsletter juin

Pas sur un Livret A qui vous appauvri chaque jour.

Pas sur le tout nouveau placement à la mode dont vient de vous parler votre cousin Kévin.

 

Vous n’avez pas besoin de trouver des placements exceptionnels pour vous enrichir sur le long-terme.

Vous avez juste besoin de les utiliser différemment des autres.

 

Les autres achètent de l’immobilier avec un gros apport et sur une courte durée.

Les autres ne regardent pas leur fiscalité. Ils s’étonnent que la baignoire ne se remplit pas alors qu’elle est percée.

Les autres mettent tout leur argent sur les marchés financiers (ou pire, les cryptomonnaies) lors des battages médiatiques. Et revendent au premier vent de panique.

 

Je vous propose de prendre le contre-pied des méthodes utilisées par « la masse ».

Des méthodes qui ne marchent pas.

 

D’investir dans l’immobilier avec un prêt long et sans apport pour atteindre une rentabilité à 2 chiffres.

D’anticiper la fiscalité de chacun de vos investissements.

De comprendre enfin qu’une rentabilité n’a de sens que si elle est nette d’impôts.

D’avoir une vraie stratégie d’investissement. Et de la tenir.

D’arrêter de butiner d’un placement à un autre, au gré des articles financiers, rédigés par des journalistes qui veulent vendre leur papier.

 

On est loin des pseudos méthodes miracles dispensées par les vendeurs de rêves qui pullulent sur le web.

Et qui n’enrichissent que ceux qui les enseignent.

 

En réalité, ce n’est que du bon sens.

Ces méthodes tiennent en deux mots :

L’éducation financière.

 

Et cela peut commencer par quelque chose de très simple :

La mise en place de versements programmés de 100€ sur une assurance vie avec des fonds soigneusement choisis.

Un achat de SCPI à crédit.

Éventuellement, un investissement locatif avec un régime fiscal adapté.

 

On verra les montages de société ou les financements complexes plus tard…

 

Placer 150€ tous les mois à 10% durant 35 ans vous permet d’obtenir un capital de 500 000€, liquidable en une rente de 3 000€ durant 30 ans.

Et si vous me suivez depuis suffisamment longtemps, vous savez que des solutions financières à 2 chiffres ne sont pas très difficiles à trouver.

Après, les choisir est une autre paire de manches…

 

Si vous souhaitez aller plus loin, demandez votre rendez-vous téléphonique de 30 minutes via mon assistant Calendly.

 

Vous souhaitez recevoir la lettre financière dans votre boîte mail ? Inscrivez-vous !

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.