Investir dans une assurance-vie pilotée par un conseiller indépendant

Publié par Cyrille le

Investir dans un placement rentable sans y consacrer du temps, sans connaissances financières et avec un risque maîtrisé

 

Placez enfin votre argent pour qu’il vous rapporte

 

Si vous épargnez régulièrement, peut-être que vous en avez assez de placer votre argent sur votre Livret A ou sur un livret fiscalisé qui rapporte moins de 1% par an ?

Savez-vous qu’aujourd’hui, l’inflation est largement supérieure au taux sans risque ?

Cela signifie qu’au lieu de gagner de l’argent chaque année en laissant vos liquidités sur vos livrets, vous vous appauvrissez…

 

Vous devez donc vous tourner vers une solution rentable, qui vous permet de diversifier vos avoirs, tout ayant un niveau de risque acceptable pour vous.

 

Peut-être avez-vous déjà, en partie, trouvé la solution : investir sur les marchés financiers (la bourse).

 

Depuis maintenant des siècles, l’investissement en bourse a fait ses preuves. Malgré les crises financières, les indices boursiers ne cessent de croitre. Comme par exemple l’indice américain, le Dow Jones qui a eu une performance moyenne de 9% par an ces dernières décennies.

 

assurance vie dow jones
 

En investissant 100 dollars en 1980, vous auriez 40 ans plus tard 3 325 dollars. Soit 33 fois plus !

 

Sauf que si votre objectif est de générer un rendement correct, vous devrez rejoindre le cercle des investisseurs initiés.

 

Mais vous n’avez probablement ni le temps, ni les connaissances ou ni l’envie de gérer vous-même votre portefeuille boursier afin de dénicher les meilleures opportunités.

Au-delà de la sélection, vous devrez également respecter des règles pour gérer le risque de votre portefeuille et ne pas mettre en péril votre patrimoine : diversification des risques, investissement progressif etc.

 

L’assurance-vie pour investir simplement en bourse

 

Parmi les différents supports à votre disposition pour investir sur les marchés financiers, l’assurance-vie est probablement l’enveloppe la plus flexible et intéressante. Il s’agit d’un plan d’épargne qui vous permet d’investir dans deux grandes familles de produits :

  • Les fonds en euros, qui sont garantis mais présentent un rendement faible. Comptez 1,2% net de frais et de contributions sociales en 2020 ;
  • Les fonds « Unités de compte », qui sont très nombreux et vous permettent de choisir des produits financiers en fonction de votre stratégie.

C’est la raison pour laquelle on appelle ce type d’assurance-vie « multisupport ». Car vous pouvez choisir une multitude de fonds différents.

 

Si vous investissez en direct (en dehors de l’assurance-vie), les plus-values générées sont soumises au prélèvement forfaitaire unique (PFU) de 30%. Autant vous dire qu’il ne vous restera plus grand-chose de vos gains…

 

Avec l’assurance-vie, la fiscalité est allégée : après 8 ans de détention, les plus-values ne sont plus soumises à la fiscalité * !

 

C’est la raison pour laquelle vous devez ouvrir une assurance-vie au plus tôt. Car vous prenez acte de la date fiscale. Et ce même si votre assurance-vie n’est pas active.

 

Maintenant que vous avez compris la fiscalité, je vous propose de rentrer plus en détail sur la gestion de l’assurance-vie.

 

*  dans la limite annuelle de 4 600€ de plus-value pour un célibataire ou 9 200€ pour un couple. 7,5% de prélèvement au-delà. La CSG CRDS de 17,2% est due sur les unités de compte.

 

 

Oubliez les fonds en euros si vous souhaitez gagner de l’argent

 

Aujourd’hui, la plupart des français sont investis dans les fonds euros. Pourtant, les fonds euros ne servent plus à gagner de l’argent. Au mieux, ils vous permettent de sécuriser votre argent, mais pas d’en gagner davantage.

Car les taux de rendement de ces fonds sont ridiculement bas. Et cela n’est pas prêt de s’arrêter…

Pour bien comprendre, les fonds en euros sont essentiellement investis dans des dettes d’États ou d’entreprises. Ces dettes ont plusieurs années, voire décennie. A l’époque, les taux d’emprunt étaient de l’ordre de 5%. En 2020, ils sont négatifs pour la plupart…

Par conséquent, les assureurs qui gèrent les fonds euros doivent réinvestir les dettes qui arrivent à échéance dans de nouvelles dettes… Beaucoup moins rentables.

 

Vous comprenez mieux maintenant pourquoi le rendement des fonds euros baisse chaque année :

2019 1,40%
2018 1,80%
2017 1,80%
2016 1,90%
2015 2,30%
2014 2,50%
2013 2,80%
2012 2,90%
2011 3,00%
2010 3,40%

 

L’alternative ? Vous diriger vers les unités de compte, beaucoup plus rentables… Mais aussi beaucoup plus risquées, surtout si on ne sélectionne pas correctement les UC ou que l’on ne définit pas clairement sa stratégie d’investissement.

 

Si vous n’avez pas une connaissance approfondie des marchés, je vous conseille donc de ne pas de choisir une gestion libre pour votre assurance-vie. C’est-à-dire de choisir vous-même les fonds dans lesquels vous allez investir.

 

Je vous conseille dans ce cas de vous tourner vers la gestion sous mandat de votre assurance-vie.

 

Pour cela, vous allez confier le choix à un expert. Bien souvent le gérant rattaché à l’assurance-vie ou un conseiller financier.

 

La gestion sous-mandat des banques

 

Afin de plaire au plus grand nombre, les banques traditionnelles, les banques en ligne ou les courtiers vont proposer des mandats de gestion en fonction d’un « profil de risque » choisi.

 

Sur la base de déclarations faites par l’investisseur, vous allez avoir une recommandation… identique aux personnes ayant le même profil de risque que le vôtre.

 

Le problème, c’est qu’aucune personne, à part un ordinateur, a bien validé votre profil de risque.

S’il est trop dynamique, vous ne supporterez probablement pas que votre épargne fasse le yo-yo. Paniqué, vous encaisserez vos pertes…

S’il est trop prudent ? vous passerez à côté de meilleurs rendements.

 

Au-delà de la cohérence du profil de risque, il y a un autre problème.

 

L’indépendance.

 

Dans le milieu financier, ce ne sont pas les gestionnaires les plus qualifiés qui font les meilleurs rendements.

Ce sont les gestionnaires indépendants.

 

Qui sont capables de vous proposer les meilleurs fonds du marché. En fonction de leur performance.

Et non de leur commission.

Des gestionnaires qui sont capables de référencer activement de nouveaux fonds et ainsi vous délivrer de la performance.

Et qui ne se cantonnent pas aux fonds du groupe auquel ils sont rattachés.

 

Quotidiennement, je retrouve le même discours chez mes clients qui ont souhaité ouvrir une assurance-vie dans leur banque.

Le conseiller leur donne une liste de fonds toute faite… Sans vraiment comprendre pourquoi le fonds A a été choisi et non le fonds B…

Bien sûr, tous les fonds ont le nom de la banque.

Alors bien sûr, il existe des fonds bancaires très performants… Mais qu’ils soient bon ou pas… votre conseiller bancaire doit vous vendre ses fonds.

(pour percevoir sa prime annuelle ou bien se faire voir par sa hiérarchie)

 

 

La gestion sous mandat sur internet

 

A l’heure d’Internet et de la réduction des coûts, de nombreuses banques et courtiers en ligne vous proposent des assurances-vie « haut de gamme » avec une possibilité de gestion sous mandat.

 

En terme d’indépendance, c’est un peu mieux car on trouve de nombreux fonds de gérants indépendants.

 

Mais en apparence… Car le gérant qui se chargera de votre gestion ne sera pas aussi indépendant qu’il veut vous le faire croire…

 

C’est le cas de cette banque en ligne très connue. Son assurance-vie est gérée par un gérant indépendant.

Mais lui aussi propose des fonds… Qui commencent tous par « RCO ».

 

detail mandat equilibre ing
 

Cela fait beaucoup… 50% des fonds UC qu’il recommande sont justement les siens. Drôle de hasard.

 

Si les fonds sont performants, cela ne me pose pas de problème. Mais c’est (très) loin d’être le cas. D’ailleurs, de nombreux fonds facturent des frais très élevés pour des performances bien moyennes… Comptez 3,3% de frais de gestion pour RCO Opal Europe Spécial. Et cela chaque année, dissimulés dans la performance nette du fonds… Cela fait beaucoup lorsque vous ajoutez les 1% de frais de l’assurance-vie.

 

Cela se ressent malheureusement dans la performance globale, plus que moyenne :

 

 

1,6% par an. C’est moins que le fonds euros (100% garanti) sur la même période. Rien d’exceptionnel.

Vous voilà face à un dilemme : il faut trouver un intermédiaire indépendant et qui a accès à de nombreux fonds de qualité.

 

La gestion des conseillers financiers

 

Les conseillers en investissements sélectionnent de manière indépendante les meilleurs fonds en fonction de votre profil afin de faire fructifier rapidement votre épargne.

 

Malheureusement, ce type de conseil se monnaye cher.

 

Plusieurs centaines d’euros par mois pour le suivi de votre épargne. Sans compter l’étude préalable, souvent facturée plusieurs milliers d’euros.

 

Finalement, lorsque l’on n’a pas des centaines, voire des millions d’euros à investir, il est très compliqué d’amortir les coûts astronomiques d’une gestion dédiée par un conseiller financier.

 

Mon offre d’accompagnement sur l’assurance-vie

 

J’ai donc du plancher sur cette problématique afin de proposer aux investisseurs :

  • Une assurance-vie avec de nombreux fonds indépendants ;
  • Un conseil 100% indépendant pour maximiser les rendements ;
  • Pas d’honoraires et des frais contenus pour sur-performer sur le long-terme.

 

Et cela pour la plupart des assurances-vie que je propose. De quelques centaines d’euros à plusieurs centaines de milliers d’euros d’encours…

 

J’ai dû faire des concessions sur certaines choses mais aujourd’hui, je propose très probablement l’une des meilleures offres du marché pour les personnes qui :

  • N’ont ni le temps ou ni l’envie de passer des heures à trouver les allocations les plus adaptées pour elles ;
  • Veulent un conseil indépendant sur le long-terme ;
  • Ont compris que l’indépendance et le conseil a un coût mais qu’il s’agit d’un investissement puisqu’elles gagneront beaucoup plus sur le long-terme ;
  • Savent à présent que minimiser les frais, c’est prendre le risque d’être mal conseillé ou de placer son argent sur des fonds peu transparents et finalement lourdement chargés en frais.

 

 

Une assurance-vie haut de gamme

 

L’assurance-vie avec laquelle je travaille référence plus de 300 fonds différents.

Certes, je n’en ai pas besoin de 300 car j’en ai sélectionné uniquement une dizaine mais cela me permet de dire que j’ai accès à tous les meilleurs fonds du marché.

 

Parmi les différents fonds conseillés :

  • Des fonds actions en France, en Europe et en Amérique du Nord. Parmi les valeurs connues : Apple, LVMH, Sanofi etc.
  • Des fonds d’obligations d’Etat : la France, l’Allemagne, le Royaume-Uni etc.
  • Des fonds immobiliers : de l’immobilier professionnel ou du viager immobilier.

 

Cette assurance-vie propose de nombreuses options, digne d’une solution réservée à la clientèle de la gestion de fortune.

Pour les profils qui veulent de fortes garanties sur leur capital, il est possible de souscrire à des assurances-vie Luxembourgeoises.

 

Un conseil indépendant

 

J’ai passé des heures et des heures à retenir les meilleurs fonds. En fonction du profil de mes clients mais aussi du contexte économique du marché.

J’ai épluché tous les documents, les rapports annuels et les communications que j’ai pu trouver sur les fonds recommandés. Je les connais par cœur.

J’ai une telle conviction dans leur performance que j’y ai mis moi-même une (bonne) partie de mon patrimoine.

 

Au-delà de la recommandation des fonds, je conseille aussi mes clients sur l’optimisation de leur investissement. Par exemple, je rédige avec eux leur clause bénéficiaire, afin de les aider à protéger leurs proches.

Je reviens régulièrement vers eux lorsque des opportunités se présentent. Elles ne restent pas disponibles sur le marché très longtemps…

 

Les versements programmés : l’effet vertueux

 

Savez-vous que faire des versements programmés * vous permet de réduire le risque et même d’améliorer la rentabilité de votre placement dans un marché sans tendance (la majorité du temps) ?

 

Pour bien comprendre, prenons un fonds quelconque. Le cours peut monter et baisser mais globalement, si ce fonds est de qualité et suffisamment diversifié, sa valeur s’appréciera dans le temps.

La première année il cote 100, la deuxième 50 et 100 la troisième.

Si vous achetez deux parts la première année, votre encours sera le même la troisième année (une part vaudra toujours 100).

Pourtant, en achetant une part la première année, puis deux autres l’année suivante (car la part ne vaut plus que 50, vous pourrez donc en acheter une de plus), votre encours final sera de 300 (3 parts valorisées 100). Soit 50% de rentabilité supplémentaire que la première stratégie.

 

preparer retraite versement programme
 

Ce mécanisme est très connu des investisseurs avertis et s’appelle « moyenner à la baisse ».

 

C’est la raison pour laquelle j’encourage toujours mes clients à réaliser des versements programmés. Car ils améliorent le couple « risque/rendement » de leur investissement.

 

* Les versements programmés sont des ordres de prélèvement fait périodiquement sur votre compte bancaire vers votre assurance-vie. Généralement, tous les mois.

 

 

Je suis votre coach financier

 

Au-delà de tous les conseils que je peux vous fournir, je suis également un intermédiaire entre vous et votre argent.

Et c’est lorsque les marchés seront baissiers que cela fera toute la différence. Contrairement à un contrat en ligne où il vous suffira de racheter votre assurance-vie en un clic… et de constater les pertes… je serai là pour vous rassurer…

 

Et vous rappeler que dans l’histoire de la bourse, la totalité des krachs boursiers ont été récupérés dans les années suivantes.

 

sbf 120 assurance-vie
 

Voici comment a réagit le SBF120 (indice d’actions européennes) face aux différentes chutes en 2011, 2015 et 2018…

 

Si vous étiez sorti à la moindre baisse de -10% ou -20%, vous l’auriez fortement regretté un an ou deux plus tard… Car le cours serait revenu au même niveau. Voire bien au-dessus !

 

C’est ainsi : le marché est toujours dans l’exagération. A la hausse, comme à la baisse.

Tout est affaire de psychologie.

 

Un suivi exemplaire de votre assurance-vie

 

Je ne suis pas là pour distribuer une assurance-vie et disparaître. Je pilote au jour le jour l’allocation que je mets en place pour mes clients.

 

Ce qui veut dire qu’une à deux fois par an, je recontacte mes clients pour faire le point avec eux sur leur assurance-vie et leur proposer des nouvelles orientations si elles sont opportunes.

 

Un suivi de qualité de votre épargne est indispensable afin de tirer la meilleure performance possible sur le long-terme.

 

Les honoraires et frais de mon service

 

Généralement, ce type de prestation est facturé plusieurs centaines d’euros par mois. Ce qui est dissuasif pour la très grande majorité des épargnants.

 

Je veux rendre l’offre accessible à tous : à partir d’un versement de 50€ par mois ou d’un unique versement de 1 000€.

 

Si je veux dégager suffisamment de marge afin de proposer un service premium sans pour autant que cela pénalise sur votre épargne, je suis obligé de facturer des frais sur versement.

 

Concrètement, lorsque vous verserez 100 sur votre assurance-vie, vous n’investirez pas 100 mais 95,2.

Cette différence est en réalité ma rémunération.

Vous ne la payez qu’une seule fois, lorsque vous abondez votre assurance-vie.

Plus vous resterez investi longtemps, moins ces frais seront douloureux car ils seront lissés sur la durée d’investissement.

Ramené à l’année, 4,8 se transforme en 0,96 sur 5 ans, 0,48 sur 10 ans, 0,24 sur 20 ans… Là où 2 de frais de gestion annuel restera 2 sur 5 ans, 10 ans ou même 100 ans !

D’ailleurs, ces frais sont comptabilisés dans votre assurance-vie et diminuent votre plus-value taxée à la sortie. Contrairement à des honoraires facturés.

 

J’aurai pu procéder différemment. De manière sournoise comme le font la plupart des intermédiaires…

 

A savoir, ne pas facturer de frais sur les versements. Oui, 0%…

 

Mais proposer des frais de gestion très élevés. 2% ou 3% comme je peux le voir dans certaines banques privées !

 

Contrairement aux frais sur les versements, payés une seule fois, vous payez des frais de gestion tous les ans et sur la totalité du montant de votre assurance-vie.

 

Si au lieu de prélever 4,8% à l’entrée et 1% chaque année, je prélevais 0% à l’entrée MAIS 2% chaque année, je pénaliserais beaucoup plus votre épargne…

 

Sur 10 ans, je prélève ainsi 4,8% + 1% x 10 = 14,8% au lieu de 0% + 2% x 10 = 20% !

 

D’ailleurs, les 1% de frais de gestion ne représentent pas ma rémunération mais celle de mes partenaires.

 

Vous avez maintenant compris la différence entre les frais d’entrée et les frais de gestion. Et pourquoi de nombreuses banques sont fières d’afficher 0% de frais de versement… et oublient de vous préciser les frais de gestion…

 

Regardez donc à deux fois lorsque vous souscrirez une assurance-vie qui a des frais sur versement de 0%… Cela cache parfois de nombreuses (mauvaises) surprises !

 

 

Le comparatif des performances

 

J’ai choisi de comparer le rendement historique de mon assurance-vie avec celles proposées sur le marché.

Il s’agit de mon portefeuille phare, le profil « équilibré ». Celui qui est, de loin, le plus souscrit chez mes clients. Mais j’ai d’autres assurances-vie, dynamiques et prudentes.

Les assurances-vie comparées sont les suivantes :

  • Assurance-vie de banque traditionnelle ;
  • Assurance-vie de banque en ligne ;
  • Assurance-vie pilotée par des robots (trackers ETF)

J’ai pris en compte tous les frais de l’assurance-vie. L’étude date du 10/01/2020.

Voici le classement des assurances-vie :

 

performance assurance vie
 

A court-terme, les intermédiaires sans frais sur versement sont gagnants. Normal, l’investisseur n’est pas handicapé dès l’entrée.

En revanche, la sélection importante des fonds que je réalise est payante sur le moyen long-terme. Les rendements de ces fonds, bien supérieurs aux marché, creusent rapidement les écarts au fil des années.

 

Les chiffres vous paraissent incroyables ?

 

Voici le détail du portefeuille que je recommandais à la fin de l’année 2019. Cette copie d’écran est issue de mon logiciel dédié au pilotage des assurances-vie de mes clients. Les performances sont plus élevées que celles annoncées plus haut car elles sont brutes de frais de l’assurance-vie.

 

detail performance assurance-vie
 

Brutes de frais, les performances sur 5 ans sont de 53,14%… Pour une volatilité de 6,60%. Soit un niveau de risque de 4/7 d’après l’échelle SRRI de l’AMF (Autorité des Marchés Financiers).

 

Je ne veux pas vous vendre des rendements extraordinaires.

 

Il s’agit des rendements historiques. Rien ne me dit que les rendements continueront à être très bons dans les années à venir. D’ailleurs, plusieurs points de rentabilités sont expliqués par un performance exceptionnelle de l’un des fonds. Je suis incapable de vous dire que le gérant pourra refaire ces mêmes performances à l’avenir. Quoi qu’il en soit, la performance reste tout de même bien supérieure à la plupart des concurrents sur le long-terme.

 

Je vous rappelle qu’investir comporte des risques et que le rendement et votre capital ne sont pas garantis.

 

Par exemple, mes clients ayant investis au milieu de l’année 2018 ont du être patients avant de voir leur encours repasser en positif. En effet, la fin de l’année 2018 a été très mauvaise…

 

graphique performance assurance-vie
 

Vous voyez que sur mon portefeuille, un investisseur entré en octobre 2018 a perdu plus de 6% dans les mois qui ont suivi. Si on ajoute les frais d’entrée, la perte était supérieure à 10%. Ce n’est qu’à la mi-2019 qu’il a vu son encours repasser en positif. Autant vous dire que si il s’attendait à gagner dès le début, il aurait été très déçu… Et aurait peut-être même racheté son assurance-vie ! (dommage pour lui, à la fin 2019, sa performance nette serait de +10% !)

Dans le cas du portefeuille équilibré, je préconise une durée d’investissement d’au moins 5 ans. Le rendement annuel cible que je vise est de l’ordre de 4% à 6% net de frais.

 

 

 

Qui suis-je ?

Je m’appelle Cyrille Chéry. Je suis conseiller en investissements financiers, adhérent à l’ANACOFI-CIF n°E004806 et enregistré à l’ORIAS n°8001769.

 

Implanté à Lyon, mon cabinet accompagne une centaine d’investisseurs localisés dans la région lyonnaise, dans le reste de la France mais aussi à l’étranger puisqu’une partie de ma clientèle est expatriée.

Ma spécialité : l’investissement immobilier et les placements financiers.

anacofi invest aideorias invest aide

Ingénieur financier de formation, ma société édite également des logiciels à destination des particuliers et des professionnels de l’immobilier et de la finance. Aujourd’hui, ce sont près d’un millier de personnes qui utilisent mes outils au quotidien !

Enfin, j’interviens et publie régulièrement dans la presse spécialisée pour aider les investisseurs sur une plus grande échelle.

le progres invest aide                   

 

 

L’avis de mes clients

avis axel invest aide

Grâce à la pédagogie de Cyrille, j’ai pu appréhender les principaux leviers d’investissement de façon simplifiée. Son accompagnement sur mesure et ses conseils nous ont permis de définir un plan d’actions sur les horizons court/moyen/long termes en fonction de mes objectifs de vie ! Aujourd’hui je me sens rassurée et plus confiante dans l’atteinte de mes projets à venir. Charlène

 

 

 

 

Cyrille a su me mettre en confiance en prenant le temps de connaître mes objectifs de vie et mes habitudes de consommation. Il a adapté son discours en m’expliquant le fonctionnement du milieu bancaire dans des termes clairs et compréhensibles pour moi. Il m’a ainsi présenté une solution personnalisée que j’ai approuvée. Cyrille privilégie en premier lieu l’humain, ce qui est rare ! Céline

 

 

Foire aux questions

 

Les frais d’entrée ou de gestion sont-ils négociables ?

La souscription, le conseil et le suivi de mes clients me demandent énormément de travail. Je sais me rendre disponible pour chacun de mes clients là où un conseiller aurait terminé son travail depuis très longtemps. Malgré les honoraires supplémentaires qu’il facture.

Si je veux conserver un niveau de qualité élevé qui permet à mes clients de bénéficier de rendements supérieurs aux solutions concurrentes, je suis obligé de maintenir mon niveau de frais.

Par ailleurs, ma rémunération est tout à fait transparente. Vous retenez 4,8% du montant que vous versez. En investissant 1 000€, je suis donc rémunéré 48€. A ce tarif, aucun conseiller en investissement financier ne vous accorderait ne serait-ce qu’un appel téléphonique de 10 minutes.

Les frais d’entrée ne sont donc pas négociables.

Les frais de gestion (1%) rémunèrent en grande partie les partenaires et notamment l’assureur. Ils ont été négociés au plus juste et ne peuvent pas être diminués.

Si vous recherchez une prestation à bas coût, un conseiller financier ne pourra malheureusement pas vous aider (de surcroît s’il est expérimenté et fait bien son travail). Je vous conseille dans ce cas de vous tourner vers des services low-cost (avec des performances décevantes sur le long-terme si vous ne pilotez pas votre épargne comme il se doit).

 

Êtes-vous vraiment indépendant dans votre approche ?

Je suis Conseiller en Investissement Financier, adhérent à l’association ANACOFI-CIF. Mon cabinet n’a aucun lien capitalistique avec une société de gestion ou un intermédiaire financier.

Tous les fonds que je recommande sont sélectionnés sur des critères objectifs : la régularité de leur rentabilité, un bon couple risque rendement, la stabilité de l’équipe de gestion, des notations supérieures obtenues par les agences spécialisées, une bonne diversification et leur cohérence globale dans le portefeuille.

Je suis personnellement et fortement investi dans les fonds que je recommande. Je suis donc la première personne à tester les produits que je fais souscrire à mes clients.

 

Puis-je piloter moi-même mon assurance-vie ?

Vous pouvez tout à fait créer vous-même votre propre allocation. Néanmoins, vous paierez des frais pour un service que je ne vous délivrerai pas.

C’est la raison pour laquelle je pilote systématiquement les assurances-vie de mes clients.

Si vous souhaitez faire les choses vous-même, je vous recommande d’ouvrir une assurance-vie chez un courtier en ligne. Cela sera dans votre intérêt puisque les frais seront plus faibles.

 

Les rendements sont-ils garantis ?

Seuls les fonds en euros sont garantis par l’assureur. Pas les Unités de Compte.

Ma gestion n’implique jamais des fonds euros à 100%. Elle n’est donc pas 100% garantie. C’est le risque à prendre afin de générer de la performance intéressante sur le long-terme.

Si votre profil de risque est « prudent » (mon analyse vous le confirmera), je pourrai vous proposer des assurances-vie très peu risquées (moins rentable mais toujours plus que vos livrets ou votre compte courant).

 

Quel capital puis-je espérer ?

Le capital final dépend :

  • Du montant investi
  • Du rendement
  • De la durée d’investissement

Si vous souhaitez réaliser des simulations pour connaître le capital à terme, vous pouvez utiliser mon simulateur d’assurance-vie.

 

Mon épargne est-elle bloquée ?

Une assurance-vie est un produit totalement flexible. Vous pouvez retirer votre argent dès le jour même. En revanche, comme nous l’avons vu, la fiscalité ne vous sera pas favorable si vous retirez votre argent durant les 8 premières années qui suivront l’ouverture de votre assurance-vie.

De plus, la structure de frais que j’ai retenue, avec des frais sur les versements vous pénalisera fortement si vous souhaitez investir sur le court-terme (en revanche, vous serez gagnant sur le long-terme, contrairement aux autres assurances-vie du marché).

Je vous conseille donc de ne pas de retirer votre argent avant 5 ans. Mais sachez qu’en cas de nécessité, vous pourrez récupérer votre argent dans les jours qui suivent votre demande.

 

Proposez-vous une prime de bienvenue ?

De nombreuses banques se font la guerre aujourd’hui pour acquérir des clients. Elles n’hésitent pas à « offrir » des primes de bienvenue toujours pour plus grosses pour attirer ses clients.

Un investisseur avisé sait d’où vient cette prime… Des propres frais de gestion qu’il va payer !

Je ne réalise pas de marges exorbitantes. Je facture le prix juste. Je ne peux donc pas offrir de prime de bienvenue.

Je travaille dans le conseil financier et non dans le marketing. Je génère donc de la valeur dans les performances de mes assurances-vie et non dans des primes ou autres bonus qui tôt ou tard impactent la performance.

 

 

 

Plus d’informations :


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.