2018 a été une année compliquée sur les marchés financiers. L’indice français, CAC 40 a terminé son année sur une performance très négative, -12%.

Cela faisait 10 ans que l’on n’avait pas connu une telle baisse des marchés. Vue la panique de certains investisseurs, il semblerait qu’ils en auraient presque oublié que, oui, la bourse peut baisser, et parfois de manière très brutale.

panic invest aide

On reste cependant très loin de la chute des marchés de 2008, au plus fort de la crise des Subprimes où les principaux indices mondiaux ont dévissé de plus de 40 % sur l’année !

Ce début d’année 2019 a toutefois été très encourageant, avec une hausse de 13% du CAC 40 sur le mois de janvier et février 219. La totalité des pertes de l’année 2018 a pratiquement été récupérée en deux mois.

Pourtant, avec le Brexit, les diverses élections dans plusieurs pays du monde et la campagne présidentielle américaines en fin d’année, rien n’est sûr. Un retour de la volatilité n’est donc pas un scénario à écarter.

Dans ces conditions, la première chose à faire est de maintenir sa stratégie d’investissement et de respecter les bonnes pratiques. Si vous êtes passé à côté, n’hésitez pas à revenir sur ma dernière lettre d’information : Comment investir dans un climat de crise : le guide de survie financière 2019.

Cependant, un nombre non négligeable d’investisseurs (les plus frileux face au risque) continueront à ne pas être à l’aise avec l’investissement en période de volatilité des marchés financiers.

Que faire ? Ne pas entrer sur le marché sous prétexte que le risque est trop important ? Rester investi sur son bon vieux livret A qui ne rémunère qu’au tiers de l’inflation ?

Pour les profils plus prudents, il existe une solution qui va vous paraître incroyable :

Si les marchés financiers montent, je gagne…
Si les marchés financiers baissent, je gagne !

Le fonctionnement du produit financier expliqué en 1 minute

Imaginez un actif qui vous permette d’obtenir un rendement financier, fixé contractuellement à la souscription, et versé à condition que le cours de la bourse monte.

Rien d’incroyable me direz-vous.

A présent, imaginez que ce même actif continue à vous procurer un rendement, même si la bourse baisse.

Là je pense que je commence à vous intéresser !

interessant invest aide

De cette manière, vous êtes toujours gagnant. Que la bourse monte ou baisse.

Cet actif financier s’appelle « produit structuré ».

Largement distribué dans les réseaux de conseillers en gestion de patrimoine, le produit structuré vous permet donc de gagner sur les deux tableaux.

Il s’agit toutefois d’un produit parfois complexe qui doit être compris par l’investisseur afin qu’il n’ait pas de mauvaise surprise par la suite.

Cela va être l’objet de cette lettre financière.

Note : l’univers des produits structurés est très vaste. L’objet de cette lettre n’est pas d’être exhaustif mais bien de vous aider à comprendre qu’est-ce qu’un produit structuré et comment il fonctionne. Pour cela, je vais rester sur un produit structuré basique, qui répond à la plupart des objectifs des investisseurs. Il est donc possible qu’à certain moment, je fasse des généralités et des approximations. J’espère que les lecteurs experts me pardonneront.

La définition du produit structuré

Le produit structuré est un instrument financier émis par une banque.

Il doit son nom à son fonctionnement structuré : il possède une composante indice et une composante obligataire.

Pour rappel, un indice est un ensemble de valeurs boursières. Par exemple, le CAC 40 est un indice qui synthétise la valeur des 40 plus grandes capitalisations d’entreprises françaises. Il est possible d’investir dans un indice ou une action. L’investisseur percevra éventuellement des dividendes (part du bénéfice de l’entreprise) et pourra espérer revendre (ou pas) son investissement plus cher.

Une obligation est une dette d’entreprise ou d’un Etat. L’investisseur qui achète une obligation est rémunéré périodiquement (il touche des intérêts fixés contractuellement). Le capital (appelé nominal) est restitué à l’échéance de l’obligation.

L’idée du produit structuré est donc, à la fois :

  • De profiter de la hausse des cours de la bourse grâce à la composante indice ;
  • Obtenir des revenus réguliers et sécuriser tout ou partie de son capital grâce à la composante obligataire.

Le produit structuré est donc un actif hybride : à la fois une obligation car émis sous la forme d’une dette par une banque. A la fois une action car sa rémunération est conditionnée par la valeur d’un indice boursier sous-jacent.

Comment ça marche ?

Les caractéristiques communes à tous les produits structurés sont les suivantes :

  • Un sous-jacent: l’indice boursier ;
  • Le niveau de référence de l’indice: souvent le cours de l’indice à la date de lancement ;
  • Le taux de coupon: la rémunération annuelle du produit structuré ;
  • Le niveau de protection du capital en dessous duquel le capital n’est plus garanti par le produit structuré ;
  • L’échéance : la durée de vie du produit structuré.

Dans la suite de ce paragraphe, je vais vous détailler le fonctionnement d’un produit structuré qui pourrait correspondre à la plupart des objectifs patrimoniaux des investisseurs :

Se diriger vers un contrat rentable tout en ayant un niveau de risque inférieur à celui des grands indices boursiers.

Prenons donc un produit structuré :

  • Indexé sur le CAC 40 ;
  • Son niveau de référence est de 4 690 points car lancé le 01/01/2019 ;
  • Un taux de coupon de 7% ;
  • Une protection du capital de 50% ;
  • Une échéance à 9 ans.

Le sous-jacent du produit structuré

Ici, le sous-jacent est l’indice du CAC 40. Le niveau de référence est celui du 01/01/2019 (4 690 points).

Si, à la date anniversaire du contrat (tous les 1er janvier), le niveau du CAC40 est supérieur à l’indice de référence, l’investisseur perçoit 7% de sa mise initiale (appelé nominal).

Dans le cas contraire, il ne perçoit pas de rémunération.

sous jacent produit structure

La protection du capital d’un produit structuré

En cas de baisse, l’investisseur ne perçoit pas de coupon (7% du nominal).

Il ne constate pas non plus de perte en capital grâce à la protection. Du moins, jusqu’à un certain niveau.

Si le cours est inférieur à 50% de l’indice de référence, la banque ne garantira plus le capital de l’investisseur.

Son capital sera donc diminué dans les mêmes proportions que la baisse de l’indice.

protection capital produit structure

Dans notre exemple, la protection du capital est forte. En effet, une perte de plus de 50% du CAC 40 en 9 ans représente moins de 2% des cas sur les dernières décennies.

C’est ce qui explique que le coupon n’est pas très élevé (pour un produit structuré sur le CAC 40, car 7% c’est tout de même très bien !). Il est possible de trouver des produits structurés avec des coupons à deux chiffres mais en contrepartie d’une protection de capital plus faible.

Et donc d’un risque accru.

L’effet mémoire

Je vous ai dit que si, à une date anniversaire, le cours de l’indice était inférieur à l’indice de référence, vous ne toucherez pas de coupons.

Cela n’est pas vrai si votre produit structuré bénéficie d’un effet mémoire. Vous pourrez tout de même percevoir les coupons « ratés ».

A la condition tout de même que l’indice monte ensuite et dépasse l’indice de référence au prochain anniversaire.

effet memoire produit structure

Le produit structuré autocall

On commence à rentrer dans le jargon technique…

On parle de produit structuré autocallable lorsqu’il peut être remboursé par anticipation si certaines conditions sont remplies.

Si, à la date anniversaire, le cours de l’indice est supérieur à l’indice de référence, tous les coupons sont payés (y compris ceux en mémoire) et le produit s’éteint.

autocall produit structure

Vous êtes déçu de sortir aussi vite de votre investissement ? Vous auriez bien encore conservé votre produit quelques années pour toucher des coupons à 7%… Pas d’inquiétude, vous pourrez réinvestir le capital fructifié dans un nouveau produit structuré de même caractéristiques !

Le mécanisme airbag du produit structuré

Imaginez que pendant 10 ans, l’indice sous-jacent oscille entre le niveau de protection et le niveau de référence. Soit entre -50% et 0%. A l’échéance, vous recevrez le montant initialement versé car ce dernier sera protégé par le mécanisme de protection du capital.

Il est toutefois possible d’opter pour un produit structuré airbag. Il vous permet de récupérer les coupons en mémoire si l’indice termine au-dessus d’un certain niveau (entre le niveau de référence et celui de protection du capital).

Par exemple, si ce niveau est fixé à 20%. Vous percevrez tous coupons et le nominal, soit 163% (100% + 9 x 7%) du montant investi. A la condition que l’indice se situe entre 0% et -20% à l’échéance.

Dans quelles situations le produit structuré est-il adapté ?

Il existe une multitude de produit structuré car, en réalité, la définition est beaucoup plus large que celle que nous avons vu ensemble.

Il est possible de souscrire à des produits structurés qui protègent en totalité le capital. D’autres vous permettent de sortir de votre investissement quand vous le souhaitez (pas besoin d’attendre l’échéance). Il existe même des produits structurés dont le sous-jacent est l’or ou qui vous permettent de démultiplier la variation des cours du sous-jacent (effet de levier).

Le produit structuré peut donc répondre à de très nombreuses situations et objectifs patrimoniaux.

En revanche, pour le type de produit structuré que nous venons de voir, il s’agit avant tout d’un instrument financier pour investir sur les marchés financiers et bénéficier des garanties suivantes :

  • Dans la plupart des scénarios (fortement probable), l’investisseur perçoit une rémunération intéressante ;
  • Si les marchés baissent (moyennement probable), l’investisseur récupère son capital sans intérêts ;
  • Dans le cas d’une très forte chute (peu probable), l’investisseur voit son capital impacté.

Il n’y a pas de magie.

En moyenne, le produit structuré ne donnera pas une rentabilité supérieure à celle du sous-jacent (ici l’indice boursier).

Ce sera même le contraire puisqu’il faudra rémunérer les intermédiaires qui ont participé à la conception du produit.

En revanche, cela permettra à un investisseur averse au risque de placer son argent sur les marchés financiers et d’avoir en retour des garanties fortes sur son capital.

En fait, l’investisseur est prêt à voir sa rémunération baisser car le risque est plus faible. Pourtant, le couple rendement / risque est moins bon.

Cela me fait penser à moi.

Lorsque je préfère aller chez mon Jap’ habituel… J’y mange bien et je n’ai jamais de mauvaises surprises. Pourtant, le nouveau restaurant juste en face à l’air tellement meilleur ! En plus il est moins cher…

Bref.

L’investisseur bénéficiera tout de même d’une rentabilité bien supérieure à ce qu’il pourrait trouver sur des placements plus classiques en prenant un peu plus de risques.

Intégrer un produit structuré dans une assurance vie

Il est possible d’acheter en direct des titres de produit structuré.

En revanche, il faudra probablement en acheter pour plusieurs dizaines, voire centaines de milliers d’euros.

D’ailleurs, la fiscalité ne sera pas forcément très intéressante.

Doit-on laisser les produits structurés aux personnes fortunés qui peuvent s’offrir les services d’un avocat fiscaliste dédié ?

Non !

Il est possible d’acheter des produits structurés par le biais d’une assurance vie.

Non seulement, le ticket d’entrée est beaucoup plus faible (à partir de quelques centaines d’euros).

Mais vous profitez de la fiscalité attractive de l’assurance vie !

Ce qu’il faut retenir du produit structuré

Le produit structuré n’est pas un produit aussi complexe qu’il n’y paraît.

Il dispose bien souvent de nombreuses caractéristiques qu’il faut comprendre avant d’investir.

En revanche, il ne s’agit pas d’un produit magique.

Derrière une rentabilité se cache un risque.

Le produit structuré permet de modifier le rendement et le risque de l’indice sous-jacent pour l’adapter au profil de risque et aux objectifs de l’investisseur.

Il s’agit donc d’un placement très intéressant pour les investisseurs en recherche de rendement mais qui ne sont pas (encore) prêts à miser leur capital en bourse.

 

Vous souhaitez recevoir la lettre financière dans votre boîte mail ? Inscrivez-vous !

 

 

 

Connaissiez-vous le produit structuré ? Pensez-vous que ce type de placement est adapté à votre cas ? Pourquoi ? Commentez ci-dessous !

 

arrow

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :