Déterminer le prix de revient d’un logement est important pour calculer le rendement locatif de l’investissement immobilier. Il est encore plus important dans l’investissement neuf, comme dans le cas de la loi Pinel afin de déterminer la réduction d’impôt du contribuable.

prix revient appartement

Comment calculer le prix de revient d’un logement ?

Le prix de revient est l’ensemble du prix d’acquisition du logement, des travaux de rénovations et de divers frais.

Lors de l’achat d’un bien immobilier, le propriétaire sera obligé de s’acquitter de frais de notaire. Les frais de notaire regroupent des frais de mutation, de publicité foncière mais aussi d’honoraires, c’est-à-dire la rémunération du notaire.

Il est possible que l’acheteur passe par un agent immobilier pour acquérir son logement. Dans ce cas, il faut évidemment intégrer les frais d’agences dans le prix de revient.

Enfin, si le logement est neuf, le propriétaire devra payer la TVA et éventuellement une commission à l’intermédiaire qui distribue le bien immobilier.

Le prix de revient en loi Pinel

Un investissement locatif en loi Pinel demande de comptabiliser le prix de revient pour calculer la réduction d’impôt.

En effet, la réduction d’impôt n’est pas calculée sur le prix d’acquisition mais sur le prix de revient de l’appartement.

Par conséquent, vous devrez ajouter au prix d’acquisition, la TVA, les frais de notaire (frais réduits dans le neuf) et les éventuelles commissions des intermédiaires.

prix de revient = prix d’achat + frais de notaire + frais d’agence ou commission de l’intermédiaire + frais annexes

La réduction d’impôt est donc plus élevée en prenant en compte le prix de revient et non le prix d’acquisition.

Attention cependant, le prix de revient retenu ne peut pas excéder 300 000€ par an pour au maximum deux opérations. Le prix de revient au m² est également majoré par un plafond de 5 500€ / m².

Faut-il comptabiliser le garage ou le parking dans le prix de revient de l’appartement neuf ?

Cette question revient souvent par les contribuables qui ont investi dans une loi Pinel.

Afin d’intégrer le prix du garage ou du parking dans le prix de revient, celui doit figurer dans le bail signé par le locataire. Par conséquent, le plafonnement du loyer sera y compris place de stationnement.

Si le bailleur décide de ne pas louer le garage ou de le louer à un tiers, il ne pourra pas le comptabiliser dans le prix de revient. Il ne bénéficiera donc pas de réduction d’impôt sur le prix du stationnement. En contrepartie, il encaissera un loyer supérieur puisqu’il pourra louer en sus le garage. Attention cependant à la fiscalité qui est très forte sur les parkings.

Le particulier devra donc faire les calculs de rentabilité afin de s’assurer quelle option est la plus rentable.

Le prix de revient et l’installation d’une cuisine équipée

Si l’appartement neuf est livré avec une cuisine équipée, l’investisseur peut intégrer le prix de la cuisine dans le prix de revient global de l’opération immobilière.

Dans le cas contraire, il peut décider d’en faire installer une. Par contre, il ne pourra pas intégrer son prix dans le prix de revient de l’appartement.

En revanche, il pourra déduire le prix de la cuisine équipée de ses revenus fonciers au titre des dépenses d’amélioration.

 

Plus d’informations :