Aller au contenu
Accueil » Mon guide d'investissement » Les produits structurés en assurance vie : guide et fonctionnement

Les produits structurés en assurance vie : guide et fonctionnement

Le placement préféré des Français ? Sans doute l’assurance vie. Elle séduit pour sa flexibilité, ses avantages fiscaux, et la variété des options d’investissement qu’elle propose. Parmi ces dernières, une catégorie attire particulièrement l’attention : les produits structurés.

En effet, ces instruments financiers sophistiqués permettent à l’investisseur de capitaliser sur la croissance des marchés tout en lui offrant une sauvegarde de son capital investi, que cette protection soit totale ou partielle.

Mais en quoi consiste précisément un produit structuré ? Quelle est sa mécanique ? Quels bénéfices et quelles limites présente-t-il ?

Plus important encore, comment peut-on l’inclure avantageusement dans son contrat d’assurance vie ? Nous allons détailler ces questions dans notre guide exhaustif dédié aux produits structurés au sein de l’assurance vie.

Comprendre les produits structurés : définition et composantes

Qu’est-ce qu’un produit structuré ?

Un produit structuré est un instrument financier dont la performance repose sur une formule spécifique. Il ambitionne de fournir un rendement prédéterminé, tout en minimisant les risques encourus.

Ce type de produit peut inclure des garanties ou protections, partielles ou totales, pour le capital investi, en fonction de certaines conditions.

Généralement présenté sous la forme de fonds ou d’obligations, un produit structuré a une durée de vie définie à l’avance. Son rendement et sa valeur à terme sont calculés selon une formule qui dépend de l’évolution d’un actif de référence.

L’actif de référence peut être un indice boursier, une action individuelle, un ensemble d’actions, ou tout autre type d’actif financier.

Les éléments constitutifs d’un produit structuré

Les produits structurés se fondent sur trois composantes clés :

  • une obligation, qui sert à stabiliser le capital investi,
  • un ou plusieurs actifs de référence, qui influencent le potentiel de gains,
  • des produits dérivés associés à ces actifs de référence, conçus pour ajuster le couple rendement/risque.

Le mode de fonctionnement du produit structuré est décrit via différents scénarios en fonction de l’évolution de l’actif de référence. Le scénario optimiste reflète le rendement maximum envisageable, tandis que le scénario pessimiste montre le rendement minimum, qui peut aller jusqu’à être nul ou négatif, selon le degré de protection du capital investi.

Il est également possible que la formule inclue des possibilités de remboursements anticipés à certaines dates-clés. Dans ce cas, le produit peut être remboursé automatiquement si l’actif de référence atteint ou dépasse un niveau préétabli, pouvant parfois générer un paiement supplémentaire appelé coupon.

Rendez-vous patrimonial offert

Je m’appelle Cyrille Chéry et je dirige un cabinet de gestion de patrimoine. Vous souhaitez être accompagné dans votre projet d’investissement ? Je vous offre un premier rendez-vous avec l’un des experts patrimoniaux d’Invest’Aide pour faire le point.

Les mécanismes de fonctionnement des produits structurés en assurance vie

La relation entre le produit structuré et le sous-jacent

Le produit structuré est lié à l’évolution d’un actif financier, dénommé sous-jacent, qui peut être un indice boursier, une action, ou un ensemble d’actions, entre autres. Il imite la performance de ce sous-jacent via une formule spécifique qui peut inclure une limite sur les gains, une protection de capital, ou des possibilités de remboursement anticipé. Ainsi, le produit structuré offre une exposition aux marchés financiers tout en définissant à l’avance le niveau de risque et de rendement.

Mécanisme de protection du capital et modalités de rendement

En général, le produit structuré assure une protection, totale ou partielle, du capital investi à condition de le garder jusqu’à l’échéance. Cette garantie est souvent fournie par une obligation de premier rang, assurant le retour du capital initial ou de sa partie promise. Le degré de protection capital dépend de l’évolution du sous-jacent à l’échéance.

Si le sous-jacent ne chute pas au-delà d’un certain seuil, nommé barrière de protection, l’investisseur récupère son capital initial. Dans le cas contraire, la perte en capital est proportionnelle à la baisse du sous-jacent.

Le rendement du produit est calculé selon une formule liée à l’évolution du sous-jacent, soit à l’échéance soit à des moments clés intermédiaires. Ce rendement peut être fixe ou variable, avec ou sans plafond, et dépend du niveau atteint par le sous-jacent. Des remboursements anticipés peuvent être prévus, permettant de terminer le placement avant l’échéance si le sous-jacent atteint un certain niveau, avec un gain déjà déterminé.

L’importance de l’échéance dans la stratégie d’investissement

L’échéance, moment où l’investissement arrive à terme et où le capital et les gains éventuels sont versés, est prédéfinie et peut s’étendre de 2 à 10 ans. Elle joue un rôle crucial dans la stratégie d’investissement, influençant le niveau de protection du capital et le potentiel de rendement. Les investisseurs doivent choisir un produit structuré correspondant à leur horizon de placement et à leurs aspirations de gain tout en considérant les frais liés à une vente avant l’échéance, susceptibles d’impacter la performance du produit.

Avantages et inconvénients des produits structurés dans le cadre de l’assurance vie

Les avantages : performance potentielle, protection capitale, et fiscalité

Les produits structurés offrent des avantages significatifs pour ceux qui cherchent à enrichir leur portefeuille d’assurance vie :

  • Performance potentielle : Ces produits permettent de bénéficier de l’évolution positive des marchés financiers tout en minimisant les risques de perte du capital. Leur rendement est souvent plus attrayant que celui des fonds en euros, dont le taux moyen était inférieur à 1,5% en 2023.
  • Protection du capital : La partie ou la totalité du capital investi dans les produits structurés est généralement protégée, à condition de les détenir jusqu’à leur échéance. Cette sécurité est assurée par une obligation de premier rang qui garantit le remboursement du capital initial ou d’une part de celui-ci.
  • Fiscalité : Les produits structurés profitent de la fiscalité avantageuse de l’assurance vie, qui favorise la réduction des taxes sur les gains et les revenus. Contrairement aux placements à revenu fixe, ces produits sont considérés comme des unités de compte et échappent ainsi au prélèvement forfaitaire unique (PFU) de 30%, bénéficiant plutôt du barème de l’impôt sur le revenu ou d’un prélèvement forfaitaire libératoire (PFL), selon le choix de l’investisseur.

Les inconvénients : complexité, coût, et liquidité

Cependant, les produits structurés comportent des inconvénients notables. En premier lieu, les frais associés à ces investissements peuvent être substantiels, ce qui risque de diminuer le rendement net.

Il est donc crucial d’examiner attentivement les frais d’entrée, de gestion et de sortie. Par ailleurs, en raison de leur complexité, une bonne compréhension de ces produits financiers et de leurs risques est essentielle. Il est recommandé de lire soigneusement le document d’information clé pour l’investisseur (DICI), qui détaille les caractéristiques, les scénarios possibles et les frais du produit. Enfin, ces produits présentent souvent une liquidité limitée, étant conçus pour être conservés jusqu’à l’échéance. Une revente anticipée peut entraîner une perte significative de la valeur de marché, un manque d’acheteurs potentiels, ou la perte des bénéfices liés à la protection du capital et au rendement anticipé.

Conclusion

Les produits structurés représentent une option intéressante pour diversifier un contrat d’assurance vie, offrant à la fois le potentiel de croissance des marchés financiers et une protection du capital. Cependant, ils comportent certains défis, notamment leur complexité, leur coût élevé et leur faible liquidité. Il est crucial de saisir pleinement comment ils fonctionnent, quels risques ils impliquent, et quels sont leurs frais associés avant de décider de les intégrer à votre portefeuille d’assurance vie.

Pour approfondir vos connaissances sur les produits structurés dans le cadre de l’assurance vie, ou pour bénéficier d’un accompagnement personnalisé dans la sélection et la gestion de vos investissements, il est recommandé de faire appel à un conseiller financier indépendant. Ce professionnel pourra vous guider vers les options les plus en adéquation avec votre profil investisseur et vos ambitions financières.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *