Vous en avez marre d’épargner sur votre livret A de voir, à la fin de chaque année, un montant d’intérêts infime ? Peut-être avez-vous atteint le plafond du livret A et vous vous demandez où vous pouvez placer l’excédent ? Je vous explique dans cet article comment trouver des placements alternatifs au livret A pour booster le taux du livret de votre épargne !

alternative plus rentable livret a

Vous pouvez retrouver les caractéristiques du livret A (taux de rendement, conditions d’octroi, plafond etc.) sur le site du gouvernement français.

Quels sont les facteurs de rentabilité d’un livret ou d’un placement ?

Autrement dit, de quoi dépend la rentabilité d’un placement financier (ou immobilier) ? C’est sur ces leviers que vous allez devoir jouer si vous souhaitez augmenter la rentabilité de votre livret A.

Le risque

Plus vous prenez de risque en investissant dans un produit financier alternatif et plus la rémunération sera élevée (en moyenne). Par exemple, acheter des parts de SICAV (investies dans des actions notamment), est bien plus risqué que le livret A qui est un placement sans risque. En contrepartie, la rentabilité de ce type d’actif est historiquement plus élevée. Notez que plus la durée de détention d’un actif risqué est longue, plus le risque intrinsèque diminue.

La disponibilité

En contrepartie du blocage de vos avoirs financiers, ces derniers seront plus rémunérés. En finance, la règle générale est simplement une rémunération plus élevée en contrepartie d’un inconvénient. L’indisponibilité de votre épargne est un inconvénient, la retirer à tout moment est un avantage !

Les livrets bloqués ou les comptes à terme sont des produits financiers moins disponibles que le livret A. En effet, votre argent est bloqué durant 1 mois, 3 mois voire plusieurs années. Cependant, le risque n’est pas forcément plus élevé. Le livret A reste un placement très court terme.

Quel est l’utilité de ce paragraphe d’introduction ? A vous montrer qu’il est important de savoir à quelle est la destination de l’argent placer avant d’investir. Cela vous permettra de savoir quel horizon de placement vous devez choisir afin de déterminer le risque et la disponibilité du produit financier.

La fiscalité et les frais de gestion

La rentabilité brute d’un placement est une chose. Sa fiscalité et les frais de gestion en est une autre. Vous devez impérativement connaître votre fiscalité et l’impact de l’acquisition du produit sur cette dernière. A cela s’ajouterai les contributions sociales (prélèvements sociaux CSG CRDS). Les frais de gestion sont appliqués annuellement et viennent réduire petit à petit votre capital investi.

Attention, la fiscalité est propre à chacun. N’investissez pas dans un produit recommandé par votre voisin qui lui a donné satisfaction !

De plus, vous ne devez pas vous focaliser uniquement sur la réduction des frais de gestion. Ouvrir un livret sans frais n’est pas forcément la meilleure opération si le rendement servi est très faible !

Des produits bloqués mais peu risqués

Contrairement au livret A ou au LDD (Livret de Développement Durable) et Livret Jeune qui sont des placements à capital garanti (pas de risque de pertes donc sans risque) et où l’argent est disponible à tout moment (placement très liquide), il existe un grand nombre de placements peu risqués mais moins disponibles. Nous en citons quelques-uns sur lesquels placer son argent.

Le PEL

Le plan d’épargne logement est un placement réglementé qui vous est proposé dans toutes les banques traditionnelles. L’argent placé ne sera pas disponible et le retrait anticipé risque de clôturer votre plan d’épargne. En revanche, la rentabilité est plus importante que celle du livret A. Comptez moins de 2% brut en fonction des années de souscription.

Le livrets d’épargne

Certaines banques proposent des « supers livrets » durant une durée limitée à leurs clients. Durant cette période, la rentabilité est boostée et est, en théorie, supérieure à celle du Livret A. Un conseil, comparez la rentabilité nette de frais, de prélèvements sociaux et d’imposition avec celle du livret A pour éviter les mauvaises surprises !

L’assurance-vie

L’assurance-vie est le placement préféré des français. Il s’agit d’une enveloppe fiscale dans laquelle l’épargnant est libre d’y insérer les fonds qu’il souhaite. La majorité des français investissent dans les fonds euros avec cette solution. Les fonds euros sont à capital garanti en contrepartie d’une rémunération plus faible que celles des fonds en unités de compte. Les fonds en euros baissent chaque année et sont soumis aux prélèvements sociaux. En 2018, leur performance est d’environ 1,5% brut de contributions sociales.

Des produits risqués peu bloqués

Si vous souhaitez augmenter la rémunération de votre livret A, plusieurs pistes de placements financiers risqués s’offrent à vous.

Le compte-titre ou le PEA

Si vous avez l’âme d’un boursicoteur, vous pouvez souscrire à un compte-titre ou à un PEA. Ce type de compte vous permet d’acquérir des actions (éligibilité restreinte sur le PEA). La disponibilité est totale sur le compte-titre (du moment que vos actions ont été revendues) mais plus faible sur le PEA en contrepartie d’une fiscalité plus douce

Des produits risqués et bloqués

Afin de maximiser le rendement et si le profil s’y prête, certains épargnants peuvent se diriger vers des produits financiers bloqués avec un minimum de risque.

La SCPI

Certaines sociétés civiles en placements collectifs sont plus risquées que d’autre. Intrinsèquement, le risque reste maîtrisé. Bien qu’elle puisse être, en théorie, revendue dès l’acquisition, une part de SCPI engendre des frais à l’achat. Je vous conseille donc de la garder plusieurs années (au moins 10) afin d’amortir ces frais d’acquisition. En 2018, les parts de SCPI ont rapporté, en moyenne, un taux d’intérêt d’un peu plus de 4% brut. Ses dernières années, les taux de rendement ont baissé. Mais n’oubliez pas de regarder la valeur de la part : celle-ci s’est appréciée. Globalement, le taux de rentabilité est resté excellent.

L’énorme avantage de ce type de placement est de pouvoir l’acheter avec un crédit immobilier ou un prêt à la consommation. Cela à pour conséquence d’augmenter drastiquement le taux de rentabilité interne de l’opération !

Attention tout de même à votre imposition. Il peut être préférable d’acheter ce type de placement par le biais d’une assurance-vie pour adoucir la fiscalité.

Votre conseiller en gestion de patrimoine est là pour booster la rentabilité de vos placements

Si vous souhaitez faire le point sur vos placements financiers et immobiliers par le biais d’un bilan patrimonial gratuit, n’hésitez pas à me contacter.

Cela me permettra de vous prescrire une stratégie patrimoniale adaptée à votre profil de risque et à vos objectifs tout en améliorant le taux de rendement de vos produits financiers !

Un des avantages de passer par un conseiller en gestion de patrimoine est d’avoir accès à des placements introuvables dans les réseaux bancaires traditionnels.

 

Plus d’informations :