Accueil » Stratégie patrimoniale » Préparer sa retraite » Combien épargner pour sa retraite ?

Combien épargner pour sa retraite ?

Je pense ne rien vous apprendre : les pensions de retraite seront de plus en plus faible.

C’est peut-être d’ailleurs la raison pour laquelle vous lisez cette page. Vous souhaitez vous constituer un capital ou des rentes pour votre retraite.

Je vous explique comment déterminer le montant dont vous avez besoin d’épargner pour votre retraite.

Déterminer le montant nécessaire pour votre retraite

Avant de savoir combien vous devez épargner pour votre retraite, vous devez déterminer le montant dont vous aurez besoin pour votre retraite.

Vous pouvez avoir envie de vous constituer :

  • Un capital retraite que vous débloquerez lorsque vous aurez besoin de cash. Pour financer des vacances par exemple.
  • Des rentes viagères : un montant versé tous les mois à vie

Si vous souhaitez constituer une rente viagère, un calcul simple du capital à obtenir le jour de la retraite serait :

Capital = espérance de vie x rente mensuelle x 12

Si votre espérance de vie à 65 ans est de 20 ans et que vous souhaitez obtenir une rente mensuelle de 1 000€, vous devez donc capitaliser 20 x 1 000 x 12 = 240 000€.

Pour un calcul plus précis, vous pouvez utiliser mon simulateur retraite. En effet, je ne prends pas en compte ici les intérêts générés par le capital restant durant les 20 années (qui est loin d’être négligeable !).

Pour vous aider à déterminer la rente dont vous aurez besoin et si vous souhaitez conserver le même pouvoir d’achat qu’aujourd’hui, vous pouvez simplement soustraire à votre revenu mensuel le montant estimé de votre pension de retraite.

Cette pension se calcul en appliquant à votre revenu actuel un taux de remplacement. Ce taux de remplacement dépend de la caisse de retraite où vous cotisez mais également de vos derniers revenus avant la retraite.

Voici quelques exemples de pensions de retraite :

Comme vous pouvez le voir, le taux de remplacement est faible pour les cadres à forts revenus. Ce sont eux qui verront leur pouvoir d’achat baisser le plus.

Autre facteur à prendre en compte : il est très probable que vos dépenses augmentent lorsque vous serez retraité. En effet, la dépendance est extrêmement coûteuse. Comptez généralement 2 000€ en moyenne rien que pour une maison de retraite !

Les intérêts composés : votre meilleur allié

Oui, ce que je viens de vous annoncer n’est pas très rassurant jusqu’à présent…

La bonne nouvelle, c’est que le montant capitalisé sera plus important en fonction :

  • Du taux de rendement du support sur lequel vous investissez
  • De la durée d’investissement
  • Du montant épargne (dans une moindre mesure, je vous l’explique plus bas)

Pour cela, vous allez vous aider de la mécanique des intérêts composés. Les gains capitalisés vous, à leur tour, générer des gains supplémentaires.

Un peu comme l’effet boule de neige : cela prend du temps au début mais le capital croît de manière exponentielle.

Voici l’évolution d’un capital de 1 000€ placé sur un support dégageant une rentabilité de 10% durant une période de 35 ans :

preparer retraite capital 35 ans

Cela vous permet de :

  • Multiplier par 2 votre capital sur 10 ans
  • Multiplier par 5 votre capital sur 20 ans
  • Multiplier par plus de 20 votre capital sur une durée de 35 ans !

Attention : pour l’heure, il s’agit d’un rendement purement fictif et non garanti. Sachez cependant que l’investissement locatif à crédit ou l’investissement en bourse par exemple permettent de dégager ce niveau de performance sur le long-terme.

Deux facteurs auront un effet exponentiel sur votre capital :

  • Le taux
  • La durée

Le montant investi a lui, un impact linéaire : en épargnant deux fois plus, vous aurez deux fois plus de capital (contrairement à la durée : épargner deux fois plus longtemps vous permettra d’obtenir bien plus que deux fois plus de capital !).

Pour maximiser le capital à la retraite, vous devez donc :

  • Investir le plus tôt possible pour votre retraite
  • Privilégier les placements rentables
  • Ne pas avoir peur de prendre du risque : pas de rendement sans risque !

Pour calculer le capital acquis pour 1€ placé chaque mois, vous pouvez vous aider du tableau ci-dessous :

Taux /
Durée (ans)
5 10 15 20 30 40
0% 60,00€ 120,00€ 180,00€ 240,00€ 360,00€ 480,00€
1% 61,50€ 126,15€ 194,11€ 265,56€ 419,63€ 589,89€
2% 63,05€ 132,72€ 209,71€ 294,80€ 492,73€ 734,44€
5% 68,01€ 155,28€ 267,29€ 411,01€ 832,26€ 1 526,01€
7% 71,59€ 173,08€ 316,96€ 520,93€ 1 219,97€ 2 624,81€
10% 77,44€ 204,84€ 414,47€ 759,37€ 2 260,49€ 6 324,08€
Capital à terme pour 1€ placé chaque mois

On voit bien ici la puissance des intérêts composés : sur 40 ans, un placement rentable produit 10 fois plus de capital d’un compte courant ou un livret A.

Un épargnant constitue 50 000€ lorsqu’un autre, avec un placement bien choisi, créé un patrimoine de 650 000€.

Autrement dit, vous produisez aussi 10 plus de rentes : le premier génère une rente de 170€/mois et le second 2 200€ !

Vous pensez de tels taux de rendement irréalistes ? En utilisant les bons supports et des montages efficaces, il est relativement simple d’obtenir des rendements élevés avec une prise de risque raisonnable.

Sur quels supports épargner pour sa retraite ?

Les supports d’investissement sont nombreux pour placer votre argent qui financera votre retraite.

La nature de l’investissement peut être :

Pour vous décider du (ou des) support à retenir, prenez en compte :

  • Votre horizon de placement : en dessous de 10 ans, préférez les placement moins volatils, comme l’immobilier sous forme de SCPI. Sur des durées longues, vous pouvez prendre du risque (pour un retour sur investissement plus fort) en investissant en bourse (par le biais de l’assurance-vie ou du PER)
  • Votre profil de risque : si vous êtes à l’aise avec la volatilité, pondérez davantage votre portefeuille sur des valeurs dynamiques
  • Votre fiscalité : limitez les solutions distribuantes (qui vous versent des revenus) car elles seront fortement fiscalisées si vous payez déjà de l’impôt sur le revenu. Dans ce cas, dirigez-vous vers des solutions défiscalisantes comme le PER ou le Pinel

Les SCPI : l’une des meilleurs solutions pour obtenir des revenus complémentaires

La SCPI est un placement qui vous permet d’investir dans l’immobilier sans prise de tête.

Le parc locatif est géré par le gestionnaire de la SCPI et vous percevrez trimestriellement des loyers de manière automatique. La grande diversité des immeubles vous permet de mutualiser le risque locatif.

Pour vous construire un patrimoine immobilier en SCPI pour votre retraite, vous pouvez :

  • Acheter des parts de SCPI à crédit : une fois le crédit remboursé, vous percevrez des rentes à vie (les loyers).
  • Investir dans des parts de SCPI en nue-propriété : intéressant si votre fiscalité est importante et que vous disposez d’un capital à investir. Vous différez vos revenus à l’âge de départ à la retraite, en contrepartie, vous achetez des SCPI à prix décoté.
  • Acheter des SCPI de manière classique : si votre fiscalité n’est pas importante ou si vous avez un besoin immédiat de rentes, la SCPI « classique » (c’est-à-dire en pleine-propriété) est le meilleur choix à retenir. Si votre fiscalité est vraiment forte, achetez des parts de SCPI internationale

Le LMNP pour des revenus défiscalisés

En achetant un bien immobilier exploité en loueur meublé non professionnel, vous percevrez des loyers défiscalisés.

En effet, le LMNP vous permet de comptabiliser des amortissements (en régime réel) et ainsi baisser sensiblement le résultat fiscal. En déficit, vous différerez de plusieurs années (voire dizaines d’années) l’imposition de vos loyers.

Le LMNP se prête donc très bien aux profils d’investisseurs lourdement imposés ou qui ne peuvent plus jouer sur leur niche fiscale pour baisser leur impôt.

La Loi Pinel : investir dans l’immobilier tout en limitant l’imposition

Investir dans l’immobilier rime bien souvent avec hausse des impôts.

Certes, le LMNP vous permet d’investir dans l’immobilier pour générer des rentes défiscalisées mais l’effort d’épargne peut parfois être important.

L’alternative ? Les lois de défiscalisation dans le neuf et plus particulièrement la loi Pinel.

Grâce à une réduction d’impôt récupérée chaque année durant 12 ans, vous investissez dans l’immobilier avec un effort d’épargne maîtrisé. Couplé à un emprunt long et un apport réduit, le taux de rendement de ce type d’opération est attractif.

Le PER pour épargner pour sa retraite

Le PER (Plan d’Epargne Retraite) est une enveloppe qui vous permet d’investir dans des supports diversifiés : actions, obligations, immobilier, private equity etc. à partir de quelques dizaines d’euros par mois (les versements mensuels sont facultatifs mais fortement conseillés).

Le capital pourra être récupéré sous forme de rente ou de capital à la retraite.

L’avantage principal ? Une économie d’impôt à l’entrée pour vous permettre d’épargner encore plus ! Et plus vous payez d’impôt, plus l’avantage fiscal est important puisqu’il s’agit d’une déduction d’impôt : pour 100€ versé, vous pouvez récupérer jusqu’à 45€ sur votre feuille d’impôts !

L’assurance-vie : diversifier et garder de la liquidité

L’assurance-vie est une enveloppe fiscale proche du plan d’épargne retraite à la différence qu’il n’est pas possible de déduire fiscalement les versements effectués.

En revanche, l’argent reste toujours disponible et peut être récupéré quand bon vous semble.

Une date importante à retenir : 8 ans. C’est la durée au-delà de la laquelle la fiscalité sur les plus-values devient beaucoup plus attractive !

L’assurance-vie est un véritable couteau-suisse et vous permet de construire une allocation diversifiée qui vous ressemble : fonds actions, obligations, immobilier, sociétés non-cotées etc.

En fonction de votre horizon de placement et de votre profil de risque, vous pourrez construire un placement rentable qui sera convertible en rente viagère par l’assureur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.