Accueil » Mon guide d'investissement » LMNP : Comment choisir entre le micro et le réel ?

LMNP : Comment choisir entre le micro et le réel ?

declarer location meublee

Vous avez un bien immobilier que vous souhaitez exploiter en meublé ? Ou vous avez pour projet d’acheter un logement et le mettre en LMNP ? Retrouvez notre guide pour déclarer votre bien immobilier avec le bon régime fiscal !

Choisir le bon régime fiscal

Lorsque vous faites le choix d’exploiter un bien immobilier en meublé, vous avez deux régimes qui s’offrent à vous :

  • Soit le régime micro BIC : vous appliquez un abattement de 50% sur vos revenus locatifs ;
  • Soit le régime réel simplifié : vous déduisez les charges issues de la location ainsi que les amortissements du bien immobilier et des meubles.

Le régime micro est le régime le plus simple à mettre en place. En effet, il suffit simplement d’appliquer un abattement de 50% à vos loyers. L’administration fiscale appliquera à ce montant votre TMI (Tranche Marginale d’Imposition : 0%, 14%, 30%, 41% ou 45%). En revanche, ce ne sera pas le régime le plus intéressant financièrement.

Le régime réel simplifié vous permet de comptabiliser toutes les charges décaissées et les amortissements de votre projet locatif. A partir du moment où vos charges et amortissements représentent plus de 50% de vos loyers, le régime réel est plus intéressant.

Généralement, si vous faites appel à un crédit immobilier pour financer votre bien immobilier, il est très probable que le régime réel est beaucoup plus intéressant !

Notre simulateur pour savoir quel régime choisir

Vous ne savez pas quel régime choisir ? Utilisez le simulateur ci-dessous !

Remplissez les cellules grises.

En savoir plus sur le choix réel ou micro d’un LMNP

2 commentaires sur “LMNP : Comment choisir entre le micro et le réel ?”

  1. Bonjour Cyrille.
    Dès la 1ère Page j ai remarqué la pertinence des arguments. J’ ai acheté le simulateur Excel immobilier et je lis avec facilité vos dossiers très didactiques et visuels.
    S’il y avait plus de directeurs comme vous à la dgfip les français auraient une autre vision de l’investissement et de la fiscalité.

    Merci beaucoup pour tous ces dossiers qui nous donnent immédiatement les tenants et aboutissants.
    Cdlt
    Df

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.