Aller au contenu
Accueil » Le métier de conseiller en gestion de patrimoine » Les honoraires du conseiller en gestion de patrimoine

Les honoraires du conseiller en gestion de patrimoine

honoraires conseiller gestion de patrimoine cgp

La rémunération du conseiller en gestion de patrimoine indépendant (CGP ou CGPI) : la différence entre les honoraires et le commissionnement.

La plupart des gens pense qu’il est nécessaire d’avoir un patrimoine important pour faire appel à un conseiller en gestion de patrimoine. Cela n’est pas tout à fait vrai.

Je vous propose de faire le point sur la rémunération du Conseiller en Gestion de Patrimoine. Vous verrez que, finalement, le conseil patrimonial est bien plus accessible qu’on ne le pense.

Encore faut-il savoir à qui s’adresser…

Rendez-vous patrimonial offert

Je m’appelle Cyrille Chéry et je dirige un cabinet de gestion de patrimoine. Vous souhaitez être accompagné dans votre projet d’investissement ? Je vous offre un premier rendez-vous avec l’un des experts patrimoniaux d’Invest’Aide pour faire le point.

Le conseil patrimonial en France

Le conseil patrimonial en France est majoritairement détenu par les banques. Par conséquent, la plupart du conseil est basique, voire inexistant dans la réalité (en dehors des banques privées peut-être, et encore…).

Par ailleurs, le conseiller bancaire ne pourra pas vous proposer des produits en dehors de son réseau de distribution, bien souvent limité.

Vous le savez probablement mais les réseaux bancaires distribuent des primes à leurs salariés sur certains critères, comme le volume de vente. Ils sont également soumis à des objectifs de vente de produits. Par conséquent, la logique est inversée : les conseillers bancaires vendent des produits sans prendre connaissance de la situation ou des besoins de leurs clients ! Ajoutez à cela le versement de rémunération variable en fonction du nombre de produits vendus… et vous vous exposez au risque d’être très mal conseillé.

Les Conseillers en Gestion de Patrimoine disposent, bien souvent, d’une meilleure expertise (notamment les CIF – Conseillers en Investissements Financiers). Ils peuvent être généralistes ou maîtriser des sujets spécifiques, comme la fiscalité, les marchés financiers ou la succession.

La prestation du conseiller en gestion de patrimoine

Le Conseiller en Gestion de Patrimoine est avant tout un prestataire de services. Il commercialise des produits financiers et immobiliers adaptés à ses clients mais la première étape consiste à prendre en considération la situation de l’investisseur.

Cela passe notamment par un bilan patrimonial. Le Conseiller en Gestion de Patrimoine va ainsi faire un état des lieux de :

  • Votre patrimoine : vos placements, vos biens immobiliers etc.
  • Votre situation personnelle ;
  • Votre situation professionnelle : vos salaires, votre évolution probable etc.
  • Votre fiscalité

A l’issu de ce bilan, votre conseiller pourra vous proposer le plan à suivre pour atteindre vos objectifs patrimoniaux. Cela passera très probablement par une réallocation des placements de votre patrimoine et par la souscription de produits financiers et immobiliers adaptés.

La plupart des Conseillers en Gestion de Patrimoine vous propose un service global :

  • Sélection des produits adaptés ;
  • Suivi des investissements par le biais d’appels téléphoniques ou rendez-vous réguliers ;
  • Aide à la déclaration d’impôts
  • Une veille juridique ;
  • Etc

La réduction des honoraires et des frais se fait au détriment du service de conseil

Le marché patrimonial a été pris d’assaut par les banques en ligne ses dernières années.

Il n’y a pas de « magie », des frais faibles sont synonymes d’une offre de masse (à l’opposé d’une offre personnalisée proposée par votre conseiller en gestion de patrimoine).

L’investisseur n’aura donc pas accès à un conseil qualitatif et à un suivi en recourant aux produits « low-cost » des courtiers en ligne.

Certes, vous paierez moins de frais mais il est très probable que la performance de vos investissements ne sera pas adaptée à votre situation (rendement trop élevé : risque important de perte en capital à l’horizon – rendement trop faible : patrimoine qui stagne).

Un bon conseiller en gestion de patrimoine est votre allié, il est là pour vous faire gagner (beaucoup) plus d’argent qu’il ne vous en coûte, sinon changez-le !

Notez que la majorité des frais de votre conseiller sont linéaires (en pourcentage de la valeur investie) et non annuels. La différence est phénoménale sur votre patrimoine à long-terme.

La rémunération du conseiller en gestion de patrimoine

Le conseiller en gestion de patrimoine dispose de plusieurs leviers de rémunération :

  • Les honoraires
  • Les commissions sur les produits vendus

Les honoraires dépendent généralement du temps passé par le professionnel sur votre dossier. Le taux horaire d’un conseiller en gestion de patrimoine est de l’ordre de 200€ de l’heure. Pour les cas les plus simples, comptez 500€ pour un bilan patrimonial. Les patrimoines plus élevés ou les situations plus complexes vous coûtera davantage : de 1 500€ jusqu’à 5 000€ !

Il n’est pas rare de rencontrer des conseillers en gestion de patrimoine qui ont fait le choix de ne pas facturer d’honoraires à leurs clients.

Les conseillers en gestion de patrimoine sont également rémunérés sous forme de commissions en tant que distributeur du produit financier ou immobilier qu’ils conseillent. Cette rétro-commission est versée par l’organisme financier ou le promoteur immobilier qui perçoit les fonds de l’investisseur. Se pose donc un problème d’indépendance sur le produit conseillé puisque le professionnel peut percevoir une rétro-commission différente selon le partenaire choisi.

Je vous recommande donc de ne pas hésiter à demander à votre interlocuteur la manière dont il est rémunéré par ses partenaires. Si la rémunération est identique selon les placements recommandés, le conseiller en gestion de patrimoine pourra plus facilement privilégier un produit cohérent avec votre situation. En toute impartialité.

Les dérives de la facturation d’honoraires du CGP

De nombreux investisseurs préfèrent recourir aux services d’un conseiller en gestion de patrimoine qui facture à l’heure. Autrement dit, qui se rémunère sous forme d’honoraires.

Si l’investisseur aura la certitude que la recommandation effectuée par le professionnel ne sera pas biaisée par une rémunération autre, il faut rester vigilant.

En effet :

  • Cela ne garantit en rien le professionnalisme et l’impartialité du conseiller. Un CGP reste un humain qui peut être influencé par ses propres sensibilité (par exemple, sa préférence pour l’immobilier, ou un titre d’entreprise particulier) ;
  • De nombreuses dérives peuvent arriver : les professionnels qui facturent des heures peuvent avoir tendance à complexifier le dossier pour facturer un volume horaire important ;
  • Le professionnel n’est pas motivé dans la réussite de l’investissement : il facture des heures et n’est pas engagé dans le suivi de l’opération. En effet, que l’investissement se réalise ou non, il sera payé infine. Ce qui n’est pas le cas d’un CGP payé à la commission : il sera plus engagé pour vous accompagner et défendre votre dossier devant les banques pour un financement immobilier par exemple.

Privilégiez la confiance pour choisir votre conseiller en gestion de patrimoine

80% des nouveaux clients de notre cabinet proviennent du bouche-à-oreille.

En réalité, peu importe le modèle de rémunération de votre conseiller, vous devez choisir quelqu’un de confiance (que l’on vous a recommandé par exemple).

Au-delà de la manière de gagner sa vie, c’est le sens de l’éthique de votre conseiller qui fera la différence et qui vous permettra d’être correctement conseillé.

En savoir plus sur les honoraires d’un conseiller en gestion de patrimoine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *