Le bilan patrimonial : définition, réalisation et exemple

Publié par Cyrille le

Il n’est pas indispensable d’élaborer soi-même son bilan patrimonial (ou audit patrimonial) mais plutôt recommandé d’engager un spécialiste pour obtenir un conseil en gestion de patrimoine personnalisé. Le patrimoine inclus le patrimoine immobilier, financier et professionnel.

Définition du bilan patrimonial

Le bilan patrimonial est une étude réalisée par un spécialiste de l’investissement ou de la fiscalité. Généralement, il s’agit de conseillers en gestion de patrimoine ou de conseillers en investissements financiers.

Pour cela, il devra vous poser les bonnes questions sur votre vie personnelle, professionnelle, votre patrimoine, vos finances et bien évidemment vos objectifs et votre profil de risque.

Cela permettra à l’expert financier de vous proposer un plan financier clair à suivre pour réaliser vos objectifs patrimoniaux.

Pourquoi faire un bilan patrimonial ?

L’objectif de l’audit patrimonial est de vérifier l’état actuel de vos finances, étudier et suivre vos investissements, prendre en compte votre situation actuelle et future pour ainsi cibler un produit financier ou immobilier afin de préparer votre retraite par exemple.

De même pour vos objectifs, une analyse parfaite et minutieuse sera faite sur vos besoins à court terme (de 1 à 3 ans environ), à moyen terme (entre 5 et 10 ans) et à long terme (à partir de 10 ans).

 

Comment établir un diagnostic de votre situation patrimoniale ?

Le diagnostic permet de déterminer et de connaître à une date précise, la valeur de vos liquidités, vos biens immobiliers, vos assurances-vies, contrat de capitalisation, PEA etc. mais aussi votre rémunération professionnelle et vos autres revenus. Cette étude permet à l’investisseur de savoir si son patrimoine actuel est cohérent avec ses objectifs (préparer sa retraite, se constituer un capital, transmettre à ses enfants…) et s’il est bien optimisé. Il pourra ensuite mesurer si son épargne mensuelle sera suffisante pour atteindre ses objectifs patrimoniaux à 5, 10 ou 20 ans.

La question qui se pose est de savoir s’il faudra faire soi-même son bilan patrimonial ou demander l’aide d’un conseiller en gestionnaire de patrimoine ?

Vous n’êtes pas obligé de disposer de compétences particulières en économie ou en finances avant d’établir votre propre bilan patrimonial ! Il suffit dans un premier temps de recenser tous vos actifs et vos dettes. Estimez ensuite le montant d’épargne que vous pouvez dégager chaque mois.

Ceci peut toutefois se faire par le biais d’un conseiller indépendant pour une étude plus complète et précise. Vous pouvez faire appel à un professionnel pour faire établir votre audit patrimonial. Au cas où l’on déciderait de le faire soi-même, vous pouvez vous inspirer de cet exemple de bilan patrimonial. Dans tous les cas, il faudrait suivre les trois étapes suivantes.

Où faire un bilan patrimonial ? Les professionnels à contacter

Comme indiqué au début de cet article, on peut soi-même élaborer son propre bilan patrimonial ou engager un conseiller indépendant qui sera chargé de suivre votre patrimoine pendant toute votre vie. Vous pouvez également vous rapprocher de votre banquier ou d’un assureur bien que cette solution ne soit pas optimale (manque d’indépendance).

Chez certains experts, il sera possible de réaliser un bilan patrimonial en ligne.

Peu importe la catégorie de professionnels choisie, ce dernier vous établira une synthèse de votre patrimoine et vous transmettra ses conseils et recommandations. Il est important de choisir un des professionnels précités digne de confiance afin de mieux lui transmettre les informations personnelles liées à vos états financiers pour une bonne prise en charge et prendre les bonnes décisions.

N’oubliez pas de vérifier les habilitations et accréditations du conseiller en gestion de patrimoine afin de vous assurer de son sérieux.

Réaliser son bilan patrimonial : les éléments à prendre en compte

Avant d’échanger avec un conseiller en gestion de patrimoine, vous devrez avoir avec vous les éléments suivants :

  • les avis d’imposition
  • les relevés de votre banque
  • une estimation de vos biens immobiliers
  • le montant des crédits à rembourser
  • les relevés de compte d’épargnes
  • une estimation de vos biens mobiliers

Tous ces éléments constituent en quelque sorte la première étape pour l’établissement du bilan patrimonial.

Entre autre, la situation patrimoniale concernera aussi :

  • votre situation familiale; êtes-vous marié(e)? avez-vous des enfants? Si oui, combien ? etc…
  • votre régime matrimonial
  • votre vie professionnelle; votre revenu mensuel, votre situation professionnelle,
  • votre situation fiscale
  • ainsi que les objectifs fixés.

L’analyse du patrimoine

Cette deuxième étape consistera à évaluer vos avoirs en banque, vos différents comptes, votre portefeuille boursier ou vos autres investissements afin d’identifier ce dont vous disposez. Le bilan, pour bien se faire, doit être complet et doit détailler vos emprunts immobiliers, en équipements, vos prêts en banque, vos revenus, vos salaires, vos biens physiques sans oublier vos charges : les impôts, taxes, crédits, etc… ce travail nécessite autant d’informations personnelles sur lesquelles vous ne devez pas hésiter à communiquer afin d’avoir une vision exhaustive de votre patrimoine.

Les résultats sont présentés sous formes de bilan faisant apparaître les passifs, les actifs et les informations relatives à votre famille.

Ainsi les actifs énumèrent l’ensemble des résidences et évaluent le prix des meubles dans ces résidences, les gains sociaux, les revenus par sociétés, les fonds alloués pour les commerces de même que les rendements, les investissements en assurances ou retour des assurances, les actions, l’état des comptes courants.

Les passifs rassembleront les emprunts professionnels, les prêts en banque, les parts sociales ainsi que les emprunts privés : des prêts à la consommations, des crédits immobilier, les investissements chez un tiers. Tout ceci constituera le total général des passifs.

Tous ces éléments constituent le bilan patrimonial. D’autres ressources comme les assurances décès, la retraite ou le plan de stock-option sont valorisées hors bilan mais ne doivent pas être oubliées. Il en va de même pour le crédit-bail et les cautionnements. Pour mieux suivre ses investissements il serait conseillé de les classer en cinq catégories à savoir :

  • l’immobilier d’habitation; il s’agit de tout ce qui concerne les propriétés d’habitation personnelle (nombre de maisons ou d’appartements).
  • l’immobilier locatif; les habitations personnelles en location.
  • les liquidités et les avoirs
  • les actions et les parts détenues dans diverses sociétés.
  • les placements à long terme sans risque.

Dernière étape du bilan patrimonial : l’action !

Quelques soit les caractéristiques de l’épargnant, les problématiques patrimoniales restent inchangées. Ainsi pour préparer au plus tôt ses projets grâce à la mécanique des intérêts composés, l’idéal est de commencer à investir le plus tôt possible.

En effet, le pire ennemi de l’investisseur est la procrastination. S’il est indéniable que le temps joue en sa faveur pour s’enrichir, encore faut-il qu’il soit investi. C’est la raison pour laquelle trop attendre et remettre au lendemain fera stagner son patrimoine (voire le réduire à cause de l’inflation).

Si vous hésitez à investir ou avez des doutes, le recours à un professionnel de l’investissement à tout son sens. Il vous aidera à choisir les bon actifs et vous rassurera tout au long de l’investissement.

exemple bilan patrimonial

Exemple de bilan patrimonial

Aujourd’hui, il est possible de trouver de nombreuses applications en ligne vous permettant de faire un bilan patrimonial.

Passé la première difficulté à remplir de manière exhaustive et sans erreurs toutes les lignes de placement ou de crédit composant votre patrimoine, vous pourrez ainsi visualiser la recommandation émanent de ces outils.

J’utilise quotidiennement ce type d’outil pour mon activité de conseiller en gestion de patrimoine à Lyon.

Ils me permettent de gagner en productivité et de présenter des rendus esthétiques à mes clients.

En revanche, rien ne remplace l’intervention humaine pour présenter les résultats et faire de la pédagogie sur les solutions financières à envisager. Car l’important n’est pas d’avoir un résultat optimal ou bien présenté. L’important est d’appliquer ensuite la recommandation de l’étude pour obtenir les objectifs financiers fixés.

Je vous présente donc un exemple type d’étude patrimoniale que je peux être amené à réaliser. D’une part, vous pourrez voir concrètement le rendu d’un bilan patrimonial mais également vous rendre compte de la plus-value d’une telle étude sur votre stratégie patrimoniale.

Bien évidemment, il s’agit d’un exemple fictif et je vous déconseille de le suivre car chaque situation est spécifique. Si vous souhaitez un bilan patrimonial pour votre propre cas, contactez-moi.

Véritable audit financier et feuille de route, le bilan patrimonial vous permet de :

  • Connaître l’état de vos finances et de votre situation actuelle ;
  • Répertorier vos objectifs à venir : professionnels, personnels, financiers etc.
  • Avoir une stratégie à tenir sur le court, moyen et long terme pour attendre vos objectifs patrimoniaux.

Notre cas d’école

Pour cet exemple de bilan patrimonial, je prendrai le cas de Valentin.

Valentin a 30 ans et est célibataire sans enfants. Il est ingénieur dans l’industrie. Il perçoit une rémunération de 3 000€ net par mois et a un patrimoine exclusivement financier et composés de livrets, compte courant et PEL pour un total de 30 000€.

Décomposition du patrimoine de Valentin :

  • Compte courant : 5 000€ ;
  • Livret A : 15 000€ ;
  • PEL : 10 000€.

Valentin habite Paris. Au-delà du fait que l’immobilier n’est pas à sa portée financière, il n’a pas suffisamment de visibilité sur les 10 années à venir pour acheter sa résidence principale.

En effet, une mutation en région est envisageable dans les années à venir. Par ailleurs, sur le plan familial, il ne peut pas se prononcer sur sa situation future : marié ? seul ? avec des enfants ?

Après échange, il ressort que son épargne de précaution se situe aux alentours de 5 000€. 15 000€, présents sur son livret A et son compte courant peuvent donc être alloué sur un placement permettant d’obtenir plus de rendement. Il n’a pas de projets particuliers demandant un déblocage d’argent.

Valentin est en capacité d’épargner 8 000€ tous les mois, après prise en compte de son loyer mensuel de 1 000€.

Le profil de risque de Valentin est équilibré. Il est ouvert à l’immobilier et à l’emprunt bancaire, ce qui permettra de sélectionner des solutions financières avec des rentabilités importantes.

La solution patrimoniale envisagée

La situation de Valentin est similaire à celle de beaucoup de personnes de son âge.

Age charnière où l’on a peu de visibilité sur les années à venir et pas de besoin financiers importants.

Il faut donc saisir cette opportunité pour épargner et investir dans des projets rentables !

La réallocation du stock consiste à placer le surplus de liquidité vers une solution cohérente avec l’horizon de placement et le profil de risque de Valentin. Je retiendrai une solution « équilibrée » sur une durée d’investissement de 10 ans.

Pour cela, le choix peut s’orienter vers un PEA dans lequel j’incorporerai des produits innovants, comme du private equity (actions non cotées). Pour un tel profil de risque, il est possible de cible un rendement net de 6% annuel. Le gestionnaire du produit visé bloquera les fonds durant 7 ans. Valentin placera 5 000€ dans ce produit.

Je peux également compléter l’allocation avec l’ouverture d’une assurance vie (10 000€). Une partie du stock disponible sera affectée à un fonds garanti (5 000€). En choisissant une option appropriée de l’assurance vie, une partie du fonds euros sera automatiquement arbitrée vers des unités de compte afin de dynamiser l’assurance vie de Valentin.

Enfin, l’autre partie du stock affectée à l’assurance vie (5 000€) sera investie en produits structurés. Les produits structurés permettront de cibler un rendement intéressant, de 6% et d’avoir un capital garanti.

Puisque Valentin a une capacité d’épargne intéressante, je lui proposerai de verser mensuellement 400€ sur son assurance vie à destination de fonds en unité de compte afin d’obtenir une bonne performance sur 10 ans (profil équilibré).

A ce stade, le surplus de liquidité (15 000€) a été réalloué et 400€ (sur les 800€) ont été affectés à l’assurance vie.

Que faire des 400€ restants ? C’est à ce moment que nous faisons intervenir l’immobilier !

Valentin ne souhaite pas investir dans un projet chronophage. Il préfère déléguer toutes les étapes immobilières (recherche, achat, gestion etc.). Il s’agit de son premier bien immobilier. Il veut donc des garanties fortes (pas de problème de travaux ou d’impayés de locataire).

Je l’oriente donc vers un investissement dans le neuf. Puisqu’il paie plus de 5 000€ d’impôts, une loi de défiscalisation Pinel sera particulièrement adaptée à son cas.

J’estime qu’un achat de 150 000€ sans apport sur 25 ans lui fera débourser 250€ tous les mois. J’arrondi cette somme à 300€ par prudence.

Finalement, les 100€ de flux mensuels restant seront déposés sur son livret A. S’il ne le souhaite pas la suite, il pourra renforcer son assurance-vie par le biais de versements manuels.

La mise en place de la solution

L’assurance vie est un produit très répandu aujourd’hui. La souscription est facile et rapide, quelques minutes suffisent pour souscrire en ligne.

Les parts de private equity demanderont davantage de « paperasse » car il s’agit d’un produit qui ne peut être proposé que par les CGPI ayant un statut de Conseiller en Investissements Financiers. Ces derniers doivent respecter des procédures strictes pour protéger les investisseurs.

Enfin, pour le projet locatif, je sélectionne un bien immobilier situé en couronne Toulousaine. J’ai des convictions fortes sur cette ville qui, d’après les dernières projections démographiques, sera bientôt la troisième ville de France.

Les plans d’investissements sont importants, ce qui signifie que le prix de l’immobilier continuera d’être soutenu par une forte demande.

En cohérence avec l’emplacement, je sélectionne un T3 avec de belles finitions, adapté à une petite famille.

Je choisirai un promoteur de confiance avec lequel j’ai l’habitude de travailler. Je compléterai son étude de marché par des recherches minutieuses sur la demande locative et des confirmations auprès de mes confrères.

Et ensuite, le suivi patrimonial !

Bien évidemment, le travail d’un gestionnaire patrimonial ne s’arrête pas à la livraison d’un bilan patrimonial et d’un accompagnement pour la souscription.

En réalité, une grande partie de la valeur ajoutée d’un conseiller en gestion de patrimoine porte sur le suivi patrimonial.

En effet, la performance d’un produit financier ou immobilier ne se fait pas qu’à l’entrée mais surtout sur le long-terme. Le conseiller en gestion de patrimoine indépendant doit donc être là pour recommander son client sur les opportunités de réallocation de son patrimoine (acheter, renforcer, revendre etc.).

Il doit également être à son écoute pour connaître ses nouveaux objectifs car il est fort à parier qu’ils évolueront, plus ou moins fortement, dans le temps.

Enfin, le conseiller va également mobiliser ses connaissances en fiscalité pour l’aider à remplir sa déclaration d’impôt ou utiliser son expertise en ingénierie patrimoniale pour l’assister sur des montages en société par exemple. A titre d’information, mon cabinet réalise ces prestations gratuitement pour ces clients.

Quel est le prix d’un bilan patrimonial ?

Si vous souhaitez faire réaliser votre bilan patrimonial par un CGPI ou un conseiller en banque privée, vous devrez débourser des honoraires. En général, de l’ordre de 500€ à 1 000€ pour les cas les plus simples. Pour les situations complexes, les honoraires peuvent s’élever à plus de 2 000€ !

Sachez qu’il est possible de bénéficier d’un bilan patrimonial gratuit. Attention toutefois à vérifier le sérieux et le professionnalisme du conseiller qui vous réalise le bilan.

A-t-il passé suffisamment de temps avec vous pour vous proposer une solution personnalisée et adaptée à vos cas ? Généralement, plus le conseiller en gestion de patrimoine pose des questions et plus cela est bon signe !

Un bilan patrimonial en ligne vous permettra d’avoir un aperçu rapide de la situation et des actions à mettre en place. En revanche, ce sera vous qui remplirez l’outil. Si vous faites des erreurs, le bilan ne sera pas efficace. De plus, ne vous attendez pas à avoir une étude pertinente avec ce type d’outil patrimonial.

Bref, vous pourrez trouver des bilans patrimoniaux gratuit et sans honoraires, mais testez le professionnel et posez lui des questions pour vous assurer que l’étude a bien été travaillée par le conseiller !

Bilan patrimonial : conclusion

Un audit patrimonial correspond à la situation générale des points forts et faibles de votre patrimoine : si vous possédez plus de biens matériels que de biens en placements, trop d’actions, trop peu de revenus, etc…

Il permet également de déterminer ou prévenir les impacts possibles sur le patrimoine afin de prendre les précautions nécessaires pour maintenir la croissance de votre patrimoine. L’élaboration du bilan patrimonial permet de prévoir la transmission du patrimoine pour éviter d’éventuels problèmes familiaux, protéger ses revenus professionnels avant la retraite, mettre sa famille à l’abri des dettes ou dans de meilleures conditions de vie et aussi préparer sa retraite.

 

Plus d’informations :


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.