Demandez votre conseil patrimonial gratuit!

Un appel téléphonique / entretien Skype d'une heure pour parler de vos finances
Ou appelez-moi directement : 06 69 53 18 97

Il existe une multitude de contrats d’assurance vie sur le marché. Découvrez comment choisir un contrat d’assurance vie adapté à votre profil et à vos objectifs patrimoniaux.

L’assurance vie est une enveloppe fiscale

Un contrat d’assurance vie est une enveloppe dans laquelle vous pouvez incorporer plusieurs types d’actif financier. On dénombre deux principales catégorie de placement :

  • Les fonds en euros : Ces actifs sont des placements à capital garanti. Vous ne pouvez donc pas perdre d’argent en investissant dans ces fonds. En contrepartie, la rentabilité du placement est très faible ;
  • Les fonds en unité de compte : Les unités de compte sont des fonds à capital non garanti. Leur valeur fluctue donc plus qu’un fonds en euros. Une perte de capital plus ou moins importante est possible.

Généralement, vous pouvez choisir parmi un ou deux fonds en euros dans un contrat d’assurance vie. En revanche, le nombre d’unités de compte est élevé. Comptez parfois plusieurs centaines de ces fonds!

L’avantage de l’assurance vie réside dans sa fiscalité avantageuse : au-delà de 8 ans, la fiscalité est très réduite voire nulle.

Vous retrouverez le détail de la fiscalité de l’assurance vie sur le site du gouvernement.

Les fonds proposés par une assurance vie

La première chose à regarder dans une assurance vie est la qualité des fonds en euros et des unités de compte. La quantité des fonds est également importante mais en second lieu.

En effet, de nombreuses assurance vie low-cost proposent des contrats avec une multitude de fonds. La majorité de ces fonds sont des fonds « maisons » dont la gestion est très mauvaise et les frais de gestion importants.

D’autres assurance vie, notamment les contrats à destination des clients de conseillers en gestion de patrimoine fonctionnent en « architecture ouverte ». Les fonds sont négociés et ajoutés au contrat en fonction de leur performance et non des rétro-commission des gestionnaires des fonds. En contrepartie, les frais d’entrée et de gestion du contrat sont plus élevés.

Attention à l’amalgame de l’assurance vie

De nombreuses personnes résument l’assurance vie à un placement ayant un rendement de x%. Ces mêmes personnes confondent l’assurance vie et les fonds en euros qu’elle propose.

La performance d’un contrat proposé par un assureur ne peut pas s’arrêter à la rentabilité du fonds en euros.

En effet, les fonds en euros sont de moins en moins rentable et les assureurs n’encouragent plus leurs investisseurs à investir sur ces fonds. Bien que la rentabilité soit faible, les assureurs ne peuvent plus garantir de tels rendements. Ils doivent donc puiser dans leurs réserves afin de distribuer des performances correctes. De plus, les normes de solvabilité imposent aux assureurs une immobilisation importante de leur fonds propres. Ce qui est très coûteux pour eux.

En définitive, retenez qu’aujourd’hui vous devez vous diriger vers d’avantage d’unités de compte si vous souhaitez obtenir une rentabilité descente. Pour rappel, l’inflation 2018 s’élève à près de 2%. Vous perdez donc de l’argent en épargnant sur un fonds euros en 2018!

Les frais de l’assurance vie

A ce stade, vous devez distinguer deux choses : le contrat d’assurance vie (l’enveloppe ou le contenant) et les fonds (le contenu). Pour le contrat d’assurance vie et les fonds, vous devrez vous acquitter de divers frais.

Le premier type de frais repose sur le contrat d’assurance vie lui-même :

  • Les frais sur les versements : Lorsque vous abondez votre placement, des frais sont prélèves sur les versements. Par conséquent, vous investissez moins que vous ne versez sur votre assurance vie ;
  • Les frais de gestion : Chaque année, des frais seront prélevés sur votre assurance vie sous la forme d’une diminution du nombre des parts de chaque fonds ;
  • Les frais sur arbitrage : A chaque arbitrage, des frais seront appliqués. L’arbitrage consiste à modifier la stratégie d’investissement de votre assurance vie. Par exemple, passer d’une assurance vie exclusivement composée de fonds en euros vers une assurance vie en unités de compte.

Ensuite, des frais sont prélevés à la source de vos fonds en euros et unités de compte. Ces frais sont beaucoup plus « vicieux » car ils n’apparaissent pas sur vos relevés de compte. Etant prélevés à la source, ils impactent la valorisation des fonds mais il est difficile pour vous de connaître leur montant.

Votre assureur ou votre conseiller en gestion de patrimoine doit vous fournir un document appelé DCI (Document d’Information Contractuel) pour chaque fonds dans lequel vous avez investi. Il vous permettra de connaître le montant des frais.

Classiquement, on retrouve les types de frais suivants sur les fonds :

  • Frais de gestion courant : Chaque année, le gestionnaire du fonds prélève des frais afin de financer les charges annuelles du fonds (salaire des gestionnaires et autres frais récurrents)
  • Frais à l’entrée : Lorsque vous investissez dans le fonds, des frais sont prélevés sur le montant investi ;
  • Frais à la sortie : Lorsque vous désinvestissez le fonds, des frais sont retenus sur le montant restitué ;
  • Commission de sur-performance : Au delà d’un indice défini par le gestionnaire, ce dernier ponctionne des frais sur la différence entre la performance du fonds et dudit indice.

Les frais qui composent une assurance vie sont donc potentiellement importants et souvent très peu transparents. Imposez donc à votre intermédiaire financier le détail des frais que vous acquittez.

Sachez que de nombreux courtiers, banque et assureurs attirent les investisseurs en leur proposant très peu de frais relatif au contrat d’assurance vie. En revanche, ces intermédiaires négocient des rétro-commissions importantes sur les frais prélevés par les gestionnaires des fonds! C’est notamment le cas pour les fameux fonds dits « maison ».

Les critères pour choisir une assurance vie

Pour résumer, vous devez comparer les caractéristiques suivantes d’une assurance vie :

  • La qualité et le nombre de fonds proposés par l’assurance vie ;
  • Les frais de gestion ;
  • La rentabilité estimée du contrat d’assurance vie (issue de l’historique des fonds).

Obtenir d’avantage de conseils pour investir dans une assurance vie

Si vous souhaitez échanger sur votre projet d’ouvrir une assurance vie, vous pouvez me contacter par le biais du formulaire de contact.

Plus d’informations :

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.