Accueil » Stratégie patrimoniale » Construire son patrimoine » Investissements pour les professions libérales

Investissements pour les professions libérales

Les enjeux patrimoniaux sur les professions libérales sont fortes. Alors qu’un salarié du régime général possède une bonne couverture de prévoyance et un taux de remplacement à la retraite plus important, les professions libérales (médecins, vétérinaires, entrepreneurs ou avocats par exemple), voient leur niveau de rémunération fortement baisser à la retraite.

Si vous exercez en profession libérale, vous êtes peut-être également fortement imposé et vous vous demandez comment les utiliser intelligemment pour vous créer un patrimoine plus conséquent ou des rentes pour votre retraite.

Dans ce cas, lisez la suite de cet article. Je vous présente les meilleures solutions d’investissements qui s’offrent à vous.

La baisse des revenus à la retraite

Je ne vous apprends rien. Même si vous décidez d’augmenter vos cotisations retraite pour espérer obtenir des rentes plus élevés à la retraite, le taux de remplacement d’une profession libérale figure parmi les plus faibles chez les cotisants du régime général.

Comptez 10% à 30% de votre revenu en fin de carrière contre 40% à 60% chez les salariés du privé et même 90% pour les fonctionnaires !

Une fiscalité (trop) forte

Les professions libérales exercent en personne physique, ce qui signifie qu’il est difficile pour elles de piloter leurs revenus professionnels.

Si les revenus sont élevés, la fiscalité de l’impôt sur le revenu est très importante.

La réduction de l’imposition et l’optimisation de la fiscalité sont donc des sujets redondants chez les professions libérales. Vous devrez donc prendre en compte la fiscalité sur les solutions choisies pour ne pas alourdir votre pression fiscale (voire la baisser si possible).

Quel placement financier retenir pour préparer sa retraite ?

L’investissement dans un Plan d’Epargne Retraite

Le PER (anciennement Madelin Retraite) est une enveloppe d’investissement vous permettant de placer votre argent sur des supports diversifiés comme :

  • Les fonds en euros qui est totalement sécurisé mais qui présente des rendements faibles. Je vous conseille d’en faire une poche de « cash » et de l’arbitrer lorsque des opportunités se présentent sur les marchés financiers
  • Les fonds actions (ou obligations) sont des fonds gérés activement par des gestionnaires. L’objectif de ce fonds est de vous délivrer une performance en adéquation avec votre durée de placement et le niveau de risque que vous souhaitez prendre (plus il y a de risque, meilleur sera le rendement sur le long-terme)
  • Les fonds immobiliers : ils vous permettent, avec une prise de risque très faible, d’obtenir des rendements attractifs, de l’ordre de 4% à 5%. Dans une assurance-vie, je vous recommande d’investir dans des SCI, plus flexibles et moins gourmandes en frais que les cousines les SCPI.
  • Les produits structurés : il est important de bien comprendre ce type de solution avant d’investir dedans. Si possible, faites vous accompagner pour sélectionner des fonds à formule performants (l’autre nom du produit structuré). Bien utilisé, les produits structurés vous permettent de maîtriser le risque de votre portefeuille et d’accéder à des rendement élevés (comptez 6% à 8% pour des indices sous-jacents diversifiés et une bonne protection de votre capital).

Faites-vous accompagné par un conseiller compétent qui sera vous présenter une allocation de PER cohérente avec votre profil de risque, vos objectifs patrimoniaux et votre horizon de placement. Un suivi est nécessaire si vous souhaitez obtenir un rendement correct sur le long-terme.

Au-delà des fonds qui composent un Plan d’Epargne Retraite (et qui vous généreront performance ou protection de votre capital), les versements réalisés sur celui-ci sont déductibles de vos revenus professionnels.

Verser sur un plan d’épargne retraite vous permet donc d’obtenir une économie d’impôt substantielle. Par exemple, si vous êtes marié, avez un enfant et que vos revenus annuels nets imposables s’élèvent à 200 000€, votre fiscalité baissera à hauteur de 41% du montant versé.

Attention toutefois, le plan est bloqué jusqu’à votre retraite mais il existe quelques cas de sortie, comme l’achat de votre résidence principale par exemple. Vous aurez ensuite la possibilité de sortir votre argent en capital ou de le convertir en rente viagère (fiscalisé à l’impôt sur le revenu).

L’assurance-vie

Le fonctionnement d’une assurance-vie est assez proche de celui d’un PER.

Vous ne bénéficiez pas d’une déductibilité de vos versements à l’entrée. Néanmoins, vous pouvez récupérer votre argent quand vous le souhaitez et la fiscalité à la sortie est réduite (après 8 ans).

C’est donc une excellente solution complémentaire au PER (ancien Madelin Retraite) pour constituer ou valoriser un capital sur le moyen ou long-terme. cette somme d’argent pourra ensuite être utilisée pour financer votre retraite.

Je vous conseille de vous rapprocher d’un spécialiste qui, comme pour le PER, pourra mettre en place cette solution avec vous et sélectionner une allocation d’actif qui répond à vos enjeux.

Les placements immobiliers pour votre retraite

L’investissement locatif pour préparer sa retraite

L’immobilier locatif est un moyen très puissant pour vous constituer un patrimoine immobilier qui vous versera des rentes à terme.

Si vous avez un horizon de retraite d’au moins 15 ans, il est préférable de faire appel au crédit immobilier. En effet, en achetant à crédit un logement qui sera loué à un locataire, vous financerez en partie (ou en totalité) la mensualité de crédit.

J’explique le principe de l’effet de levier du crédit dans un autre article.

Parmi les avantages d’un crédit immobilier (et si possible avec peu d’apport et une durée longue) :

  • Une hausse de la rentabilité du montage car vous allongez la durée d’acquisition et baissez la mensualité du crédit (pour un même loyer encaissé)
  • Une plus grande flexibilité et un taux d’endettement préservé car la mensualité de crédit est plus basse
  • Une optimisation de la fiscalité (vous payez plus d’intérêts d’emprunt qui sont déductibles)
  • Une meilleure protection du conjoint et de la famille puisque la dette est assurée et remboursée en cas d’accident de la vie

L’investissement dans le neuf pour optimiser votre fiscalité

En achetant un logement loué sous le dispositif Pinel, vous bénéficiez d’une réduction d’impôt. Vous devez respecter une durée d’engagement de location à un loyer plafonné. La durée peut être de 6 à 12 ans.

La loi Pinel est adaptée pour une fiscalité moyenne. Au-delà d’un taux marginal d’imposition de 30%, elle ne devient plus efficace.

Acheter un Monument Historique

Si votre fiscalité est vraiment importante, le Monument Historique est un dispositif défiscalisant très puissant. Les travaux payés pour restaurer un bâtiment classé aux Monuments Historiques sont déductibles sans limite de votre revenu global.

Ce dispositif vous permettra donc de gommer une partie très importante de votre fiscalité. Je vous le conseille si vos impôts annuels dépasse 30 000€.

Le Loueur Meublé Non Professionnel

En achetant un bien immobilier loué en meublé, vous bénéficiez d’un régime fiscal attractif. En effet, déclaré au régime réel, un logement meublé vous évitera de payer des impôts supplémentaires durant de nombreuses années grâce à l’amortissement.

C’est donc une excellente solution si vous souhaitez conserver votre bien sur le long-terme et qu’il a pour vocation de vous verser des revenus complémentaires défiscalisés.

Les fonds immobilier SCPI pour simplifier la gestion

Si vous ne souhaitez pas gérer la location de vos logements mais que vous êtes convaincu que l’immobilier est l’une des meilleures solutions pour vous constituer un patrimoine et générer des revenus complémentaires, intéressez-vous aux SCPI.

Les Sociétés Civiles de Placement Immobilier figurent parmi les meilleurs placement retraite. Ils vous permettent de générer immédiatement des revenus ou de les différés grâce à un montage à crédit ou une acquisition en nue-propriété.

Les solutions de défiscalisation pour les professions libérales

Le Girardin Industriel pour baisser sa fiscalité

Le Girardin Industriel est un montage purement fiscal vous permettant de récupérer une réduction d’impôt supérieur au montant que vous apportez dans l’opération.

Un Girardin Industriel va permettre de financer l’économie réelle dans les DOM-TOM.

Je vous conseille de vous diriger vers des monteurs solides qui garantissent le montage et la rentabilité délivrée. Comptez généralement un retour sur investissement de l’ordre de 10%.

L’investissement dans les PME et TPE

Il existe plusieurs dispositifs de capital investissement pour soutenir l’économie réelle et les petites entreprises. Notamment les FCPI et FIP (Fonds Communs de Placement dans l’Innovation et les Fonds d’Investissement de Proximité).

Bien choisis, ces investissements ont des performances alléchantes mais attention au risque ! Diversifiez bien vos investissements et lissez vos points d’entrée (évitez d’investir votre capital en une fois).

Vous bénéficiez également d’une réduction d’impôt de l’ordre de 20% à 30% du montant investi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.